Publicité

NBA – « Ils ont interdit ton trade parce que ça allait détruire la ligue pour 10 ans »

La superstar NBA des Phoenix Suns, Chris Paul, attentive face au conseil folklorique proposé par Nick Young
Michael Gonzales

En 2011, trois équipes s’étaient mises d’accord sur un trade qui allait bouleverser la face de la NBA. Le boss d’alors, David Stern, avait ensuite décidé de mettre son véto dans ce qui reste une des décisions les plus polémiques de l’histoire récente. Impliqués dans l’affaire, Gilbert Arenas et Chris Paul ont récemment discuté du sujet. Et c’est instructif.

Publicité

De tous les « what if ? » de l’histoire de la NBA, cet épisode restera un des plus marquants. En 2011, les Lakers, Hornets et Rockets se mettent d’accord sur le trade suivant :

  • Lakers reçoivent : Chris Paul
  • Hornets reçoivent : Lamar Odom, Kevin Martin, Luis Scola, Goran Dragic
  • Rockets reçoivent : Pau Gasol

Un tel deal permettrait à CP3, alors considéré comme le meilleur meneur de la ligue, d’unir ses forces avec un Kobe Bryant qui vient de gagner ses 4 et 5èmes bagues, tout en conservant un gros cap space.

Publicité

C’en est trop pour David Stern, qui met son véto et qui annule le trade. Paul signera finalement aux Clippers, avec l’insuccès répété en playoffs qu’on connait. Alors pourquoi une telle décision ? Tout récemment, Gilbert Arenas a révélé un élément crucial qui permet de mieux comprendre la chose : en marge de ce transfert, un autre deal majeur allait avoir lieu, et il allait octroyer une domination sans partage aux Lakers sur la NBA.



Quand ça a été officiel, j’étais genre : « Damn, il s’est passé quoi ? » Et Dan Fagen (agent de joueurs, ndlr) m’a dit : « Ils ont dit que c’était injuste. En parallèle de ce trade, il y avait un deal entre Dwight Howard et Andrexw Bynum qui envoyait Dwight à LA. Moi, j’étais à Orlando. Le Magic était en mode : « Si vous voulez Dwight, vous allez devoir prendre le contrat d’Arenas aussi ». Sauf que j’allais être amnestié (une règle abolie en NBA qui permettait de couper un joueur et lui payer le restant de son contrat sans que ce soit inclus dans le cap space).

Publicité




Au bout du compte, les Lakers allaient avoir trop d’argent, et c’est pour ça que ça a été supprimé. En gros, si toi tu y étais allé (il parle à Chris Paul, ndlr) et que Dwight y était allé, il y aurait eu le Big Three avec Kobe, et 24 à 30 millions restants sur le cap space. A l’époque, les contrats max étaient à 12 ou 13 millions par saison. Donc il y avait déjà 3 joueurs max, avec la place d’en signer 2 autres. Ca aurait détruit la ligue pendant 10 ans.

Les Angelinos allaient ainsi pouvoir bâtir un 5 majeur uniquement composé de stars, ce qui aurait, selon David Stern, complètement déséquilibré l’équité sportive de la ligue. Un grand regret pour les fans des Lakers, même si on peut comprendre la position du boss sur ce coup-là…

Publicité

10 ans après, une grande part d’ombre demeure sur le fameux « véto » de David Stern, et Gilbert Arenas vient d’y apporter un coup d’éclairage. Les fans des Lakers, eux, ne décolèrent toujours pas de ce qu’ils estiment être une injustice.

Feed NBA 24/24