Publicité

NBA – Le joueur qui a mis Lou Williams en larmes !

Lou Williams sous le maillot des Clippers.

Avant de s’établir en NBA, certains joueurs vivent parfois des moments douloureux, qui peuvent aller jusqu’aux larmes. C’est notamment le cas d’un joueur pourtant maintes fois décoré depuis.

Publicité

Ah, les fameux moments « welcome to the NBA ». Ceux-là mêmes qui font douter de leur choix de carrière des joueurs pourtant toujours les meilleurs sur le parquet dans leur vie jusque-là… Pour pimenter la chose, personne ou presque n’est épargné, pas même les joueurs qui deviennent proéminents dans la ligue. C’est par exemple le cas d’un certain Lou Williams.

Drafté en 2005 dans une équipe de Philadelphie où Allen Iverson régnait en maître, Lou Will, pas franchement réputé pour ses prouesses défensives, subissait les sévices de The Answer au quotidien à l’entraînement. Chris Webber, également présent dans le roster cette année-là, se souvient que celui qui est devenu multiple 6th Man of The Year a fini en larmes plus d’une fois.

Publicité

AI est le plus grand sportif que j’ai vu dans ma vie. Point barre. Et le meilleur joueur avec qui j’ai joué, de loin. Je me rappelle d’un jeune Lou Williams qui avait les larmes aux yeux à l’entraînement parce que Allen lui faisait tout ce qu’il voulait tous les jours. Je me rappelle que je parlais beaucoup à Lou à l’époque, et je suis fier de ce qu’il est devenu après ces moments.



Son exemple devrait être une inspiration (pour les jeunes joueurs, ndlr), car c’est à ce moment qu’il a décidé qu’il allait devenir un des meilleurs joueurs en sortie de banc de l’histoire.

The Athletic

Publicité




Martyrisé sans répit par un des plus grands attaquants de l’histoire en la personne d’Allen Iverson, Lou Will a connu une arrivée dans la ligue pour le moins explosive. La suite, c’est 1067 matchs de saison régulière, dont l’écrasante majorité en tant que remplaçant. C’est surtout plus de 14 points de moyenne en carrière, et plusieurs titres de meilleur 6ème homme de l’année.

Un sacré parcours pour celui qui avait commencé l’aventure NBA dans les larmes et le désarroi… Heureusement, C-Webb était là pour le conseiller, l’aiguiller, et finalement le mettre sur les rails d’une carrière dont l’ex-Clipper peut être fier. C’est aussi ça, l’importance des vétérans avec les jeunes.

Publicité

Mis en larmes à de multiples reprises par Allen Iverson, Lou Williams a su surmonter ce coup de massue pour briller par la suite. Comme le dit Chris Webber : une inspiration pour les jeunes joueurs, à n’en pas douter.

En direct : toute l'actu NBA