Publicité

NBA/NCAA – A l’aube de la saison, Shareef O’Neal s’affiche en giga-forme !

NBA Shareef O'Neal défend le King
@LSU/ DR

Shareef O’Neal s’apprête déjà à entamer sa 3ème saison en NCAA après deux premières années pour le moins mouvementées. Et à en juger par la vidéo qu’a postée l’aîné du Shaq, il est fin prêt à faire fermer des bouches !

Publicité

Le parcours de Shareef O’Neal a la fac n’a pas été de tout repos. Opéré du coeur dès son année freshman (une procédure qui lui a sauvé la vie), le joueur de 2m06 a progressivement retrouvé ses sensations à UCLA, avant d’être transféré à LSU. Là-bas, une blessure persistante à la cheville a coupé court à ses espoirs de trouver du rythme et grappiller du temps de jeu.

Après un été passé à travailler et à poster des messages témoignant de sa motivation sur ses réseaux sociaux, « Reef » est enfin prêt, il l’espère, à prendre son envol. Plus petit que son père, le joueur de 20 ans évolue au poste d’ailier, avec une palette tout à fait différente.

Publicité

La preuve sur la vidéo ci-dessous, qu’il a publiée ce week-end et qui laisse entrevoir beaucoup d’espoirs pour le frère de Shaqir :



Les plus curieux d’entre vous auront remarqué que, sur le mur du gymnase où figurent toutes les légendes de LSU, se trouve un certain Shaquille O’Neal. C’est en effet dans cette fac que le Big Cactus a fait ses armes entre 1989 et 1992, avant d’arriver en NBA en fanfare, sélectionné en première position par le Magic d’Orlando.

Publicité




Shareef est bien loin du niveau de son père, mais il caresse encore l’espoir de faire carrière au plus haut niveau. Pour cela, ses chiffres devront drastiquement augmenter : 2.8 points et 3.1 rebonds en moyenne l’an passé avec LSU, le tout en un peu moins de 15 minutes de temps de jeu sur 10 matchs joués. Autant dire que la marge de progression est colossale pour le bonhomme.

L’histoire de la NCAA regorge pourtant de joueurs qui « percent » parfois sur le tard, lors de leur deuxième, troisième ou quatrième saison. C’est évidemment tout ce qu’on peut souhaiter à « Reef », qui tentera de faire honneur à la legacy de son père à LSU en signant sa meilleure saison jusqu’à présent. Evidemment, nous le suivrons avec intérêt.

Publicité

Après des années galère entre l’opération du coeur, les blessures et le transfert d’UCLA à LSU, Shareef O’Neal sent que le moment est venu de franchir un cap. Visiblement, en tout cas, les qualités sont là !

NBA 24/24 NCAA Shareef O'Neal

Feed NBA 24/24