Publicité

NBA – « Je suis bien content que les Clippers ne m’aient pas choisi »

Quand la ligue passe un coup de fil aux Clippers pour Kawhi Leonard
USA Today (DR)

Souvent critiqués ces dernières années, les Clippers n’ont visiblement pas gagné de fans lors de la draft de 2018. Un joueur s’en est pris à la franchise, et tout particulièrement à son docteur. Une grosse erreur d’appréciation, qui coûte cher à l’arrivée.

Publicité

À la draft de 2018, les Clippers ont plusieurs picks bien placés. Ils ont le 12 et 13ème choix, de quoi se renforcer avec quelques jeunes joueurs, ou à échanger afin d’attirer un vétéran confirmé, voire mieux. Au final, le front office a rapidement fait des mauvais choix en allant récupérer Miles Bridges (envoyé à Charlotte), puis Jerome Robinson.

Mais durant cette draft, c’est le 14ème choix qui fait beaucoup parler : Michael Porter Jr. Vu comme un potentiel first pick pendant longtemps, une blessure au dos le fait chuter. Mais ce qui le condamne lors de son arrivée en NBA, c’est le rapport accablant d’un médecin des Clippers.

Publicité

Que disait-il ? Que MPJ ne pourrait peut-être jamais jouer au basket. L’intéressé explique dans un récent podcast :

Les Clippers avaient le 12 et 13ème choix et le docteur qui a fait mon évaluation a dit : « Je ne sais pas si ce gars pourra jouer, personne ne devrait le prendre ». Donc je suis descendu à la 14ème place, et les Clippers m’ont zappé deux fois.



Beaucoup d’équipes ont fait le choix de zapper Porter Jr, même si le talent était là. Mais est-ce que la santé allait tenir ? Visiblement, de nombreux dirigeants ont décidé de croire le docteur des Clippers, ce qui s’est avéré être une mauvaise idée. MPJ fait le bonheur des Nuggets aujourd’hui avec 19 points et 7.3 rebonds de moyenne, et inutile de dire qu’à 23 ans, sa marge de progression est bien présente.

Publicité




Cependant, aurait-il pu atteindre ce niveau sans problème chez les Clippers, et plus spécifiquement à Los Angeles ? Peut-être, selon l’aveu du joueur :

Pour être honnête, c’était peut-être un signe de Dieu. On sait tous à quel point Los Angeles peut être un peu fou, donc qui sait ? En tant que rookie dans cette ville, de devoir se rééduquer sans même jouer ? J’aurais pu faire d’autres choses, donc je suis là où je dois finalement être.

Publicité

Denver plutôt que Los Angeles ? Oui, en terme de festivités, ce n’est pas la même chose. Tant mieux pour Michael Porter Jr, qui a pu se concentrer sur sa santé et revenir à un haut niveau de jeu. Les blessures sont derrière lui, pour le plus grand bonheur des Nuggets.

Feed NBA 24/24