Publicité

NBA – Les 6 mots qu’a dû prononcer LeBron pour recruter Carmelo Anthony

Les stars NBA des Los Angeles Lakers, Carmelo Anthony et LeBron James, lors de leur premier match sous les mêmes couleurs
Adam Pantozzi

Fantasme des fans depuis de longues années, la réunion de LeBron James et Carmelo Anthony sous les mêmes couleurs a enfin eu lieu cet été. Pour la rendre possible, le King a néanmoins dû flatter son grand ami avec 6 mots bien précis.

Publicité

Déjà rivaux sur le circuit high school, en tant que stars de leurs lycées respectifs, ils ont par la suite conservé ce statut à leur arrivée en NBA. Respectivement draftés en 1ère et 3ème position de la fameuse Draft 2003, LeBron James et Carmelo Anthony n’ont cessé de croiser le fer dans leur carrière. Plus précisément, ils se sont affrontés à 46 reprises, dont 10 en playoffs, sur leurs 18 années passées dans la ligue.

Tous ces affrontements, majoritairement remportés par LeBron (30 victoires), n’ont cependant pas empêché les deux futurs Hall of Famers de développer de grands liens d’amitié. Dès lors, il a souvent été question dans les médias de les voir se réunir dans une même équipe. Jusqu’ici, cette possibilité restait de l’ordre du fantasme. Ce, jusqu’à cet été, et la signature de Melo aux Lakers.

Publicité

Les 6 mots qui ont suffi à Carmelo pour rejoindre LeBron aux Lakers

Pour la première fois, hors All-Star Games, James et Anthony vont ainsi pouvoir unir leurs forces dans la même franchise. Ils ont d’ailleurs déjà pu le faire ce mardi, à l’occasion du match de pré-saison face aux Warriors. Mais pour que tout cela devienne possible, le King a dû tenir un discours bien spécifique à son nouveau coéquipier. Ce dernier en a dévoilé la teneur à l’occasion du Media Day, sur les antennes de Spectrum SportsNet.



Publicité




Je connaissais notre amitié, la fraternité et la connexion qu’on avait pu développer. Et au fil des ans, on s’était déjà dit, « Oh, et si on jouait ensemble ? Faisons-le ! Faisons ça ! » Mais ce n’était jamais vraiment ça. Et à ce moment de nos carrières, je pense qu’on avait tous les deux besoin d’entendre ça. J’avais besoin d’entendre, « J’ai besoin de toi, je te veux. » J’en avais vraiment besoin. C’était différent de ce qu’on avait pu se dire auparavant.

Six mots, ou plutôt huit en français, qui ont visiblement fait toute la différence. À 37 ans ou presque, LBJ et Melo peuvent donc enfin se considérer comme partenaires de vestiaires. Ils pourraient même tous deux se considérer comme titulaires en puissance, au vu des dernières indications sur le futur cinq angelino. Reste à savoir si cette association sera aussi fructueuse que ce qu’ils espèrent depuis longtemps.

Publicité

Au final, quelques paroles seulement auront suffi à Carmelo Anthony pour rejoindre LeBron James à Los Angeles. S’il avait su, le King les aurait peut-être prononcés plus tôt dans sa carrière !

Feed NBA 24/24