Publicité

NBA – « Ferme-la petite p*te » : l’histoire derrière le trash-talking le plus vulgaire de Michael Jordan

Michael Jordan sous le maillot des Bulls
DR

Personnalité atypique capable de violence verbale sans remords ou presque, Michael Jordan n’était pas de ceux qu’il faisait bon de provoquer. Un joueur a pourtant tenté le coup un soir de 1995, et a subi en retour une des saillies les plus acerbes jamais prononcées par His Airness…

Publicité

Leçon numéro 1 pour toute personne jouant en NBA entre 1984 et 2003 : ne pas énerver Michael Jordan. De plein gré ou au fil des corrections, la plupart des joueurs a compris le message et a tout fait pour ne pas agacer le numéro 23 lorsqu’il croisait leur route. Certains, en revanche, ont tenté le diable… et ça ne s’est pas forcément bien terminé pour eux.

Prenons l’exemple ici de Derrick Martin. La scène se passe le 30 novembre 1995, lors d’un banal match de saison régulière entre les Bulls (11-2 à ce moment-là) et les Vancouver Grizzlies, fraîchement intégrés à la ligue. Ce soir-là, les troupes de Phil Jackson n’y sont pas, à commencer par MJ, et à l’entame du 4ème quart-temps, sensation : les Grizz mènent confortablement au score.

Publicité

Darrick Martin trash-talke Michael Jordan, il déchaine les enfers

La suite, c’est Antonio Harvey, joueur de Vancouver cette année-là, qui l’a racontée récemment lors d’un sit-down avec des fans :

On mène de 8 points, Michael est à quelque chose comme 4/16 au shoot – il est en galère ce soir-là. Il reste environ 10 minutes. Darrick décide de dire à MJ : « Hey Mike ! Ton putain de tir ne tombe pas ce soir, Mike ! T’es à la rue, Mike ! »



Résultat ? 24 points dans les ultimes minutes (19 en réalité, ndlr). Sur son dernier jump-shot, il prend le ballon au poste-bas, se met en position à la Jordan, et plante un fadeaway juste à côté de notre banc. Il se tourne vers Darrick Martin et dit : « Ferme-la petite pute ! » True story.

Publicité




Chicago a fini par l’emporter 94-88 derrière 29 points de Jordan, qui n’en avaient inscrit que 9 avant les 10 dernières minutes du match… Pour voir une vidéo de cette démonstration qui est depuis devenu un vrai cauchemar pour Darrick Martin, c’est par ici que ça se passe :

Publicité

Trash-talké par un no-name qui pensait se bâtir le souvenir d’une vie à ses dépens, Michael Jordan a mis le turbo et a ôté toute limite à la sauvagerie. On en finirait presque par trouver que l’insulte, aussi violente soit-elle, n’est pas volée…

Chicago Bulls Michael Jordan NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA