Publicité

NBA – Déjà lourdement accusé, une star en remet une couche sur le proprio des Suns !

NBA DeMar DeRozan tacle toutes les stars de la ligue pour leur flopping
NBA.com

L’enquête menée contre le propriétaire de Phoenix a eu l’effet d’un séisme en NBA, et l’affaire est loin d’être terminée. Un Hall of Famer a en effet livré un nouveau témoignage, expliquant que Robert Sarver avait voulu qu’il soit blessé en plein match. Les propos font froid dans le dos.

Publicité

Actuelle 5ᵉ à l’Ouest avec un bilan de 4 victoires pour trois défaites, les Suns font cependant les titres pour tout autre chose que l’actualité sportive depuis quelques heures. Robert Sarver, propriétaire de la franchise, est en effet sous le coup de plusieurs graves accusations à son encontre suite à une enquêté conduite par ESPN. Au programme : racisme, attitude misogyne et violation d’intimité, entre autres. Un charmant personnage…

Histoire ne rien arranger, Vince Carter est venu creuser un peu plus la tombe de l’homme d’affaires. Ancien de la maison, l’ailier à la retraite a partagé une histoire assez dérangeante, lors de l’émission NBA Today. D’après le Hall of Famer, son retour dans l’Arizona avec une nouvelle franchise n’avait pas été du goût de Sarver, frustré de le voir en bonne forme. Résultat, il aurait demandé… à ce que Carter soit mis sur la touche du match par la force !

Publicité

Vince Carter lâche une anecdote inquiétante sur Robert Sarver



J’ai un peu vécu cela en tant que joueur revenant après avoir joué là-bas. Il est entré dans le vestiaire, d’après ce que m’ont dit deux coéquipiers qui sont fiables et ont confiance en ce qu’ils disent. Il n’était pas content que je joue bien, que je revienne à Phoenix et que nous soyons en train de gagner le match. Il voulait qu’ils me fassent sortir du match. Qu’ils me mettent à terre. « Ne le laissez pas s’amuser dans notre stade » parce qu’il pensait que j’essayais de lui montrer, à lui et à l’équipe, qu’on était meilleur qu’eux.

Publicité

Un raisonnement d’autant plus saugrenu que Vinsanity était considéré comme un véritable Mr Nice Guy sur la deuxième moitié de sa carrière, jouissant ainsi d’une grosse cote de popularité au sein de la ligue. Si cette histoire devient bien être la vérité, alors cela montre à quel point celui qui détient également le club de foot de Majorque est hors de contrôle. Quelque chose dont les Cactus n’ont absolument pas besoin pour le moment !

Globalement, tout cela rappelle d’ailleurs le cas Donald Sterling, que la NBA avait forcé à vendre les Clippers suite à des accusations de racisme. Il ne serait donc pas étonnant qu’un processus similaire ait lieu dans le cas actuel, et Phoenix se retrouverait avec un nouveau proprio d’ici à moyen terme. Avec un peu de chances, celui-ci aura un peu moins de cadavres dans le placard…

Publicité

La situation ne cesse d’empirer pour Robert Sarver, qui s’est toutefois mis tout seul dans celle-ci. Espérons pour les Suns que tout rentre dans l’ordre rapidement, et si possible sans le businessman à leur tête.

Déclarations NBA 24/24 Phoenix Suns Vince Carter

En direct : toute l'actu NBA