Publicité

NBA – Draymond Green recadre Steve Kerr !

Steve Kerr et Draymond Green sur les nerfs
Yahoo News (DR)

La victoire des Warriors face aux Hornets dans la nuit de mercredi à jeudi a été marqué par le recadrage de Draymond Green envers son propre coach, Steve Kerr, en plein match. Après la partie, les deux hommes sont revenus sur l’épisode.

Publicité

Âme et poumon du vestiaire des Warriors, Draymond Green est un leader hors-pair qui n’a jamais peur de dire ce qu’il pense. A ce petit jeu-là, personne n’est à l’abri des critiques ou coups de gueule du pitbull, pas même… Steve Kerr ! Lors du match finalement aisément remporté par Golden State face à Charlotte (114-92), Steph Curry et la clique ont mis du temps à se mettre en route, notamment au niveau des turnovers.

Multipliant les pertes de balle dans le premier acte, les hommes de la Baie ont fini par dégoûter Kerr, qui n’a pas caché son mécontentement voire son côté désabusé devant tant d’erreurs. Et si vous ne l’avez pas remarqué devant le match, sachez que Draymond l’a lui bel et bien vu, et ça ne lui a pas plu.

Publicité

Draymond Green remet les idées en place à Steve Kerr

Sans plus attendre, Green est donc allé recadrer son coach, comme il l’a expliqué :

J’avais l’impression qu’à cause de son attitude, on commençait à ressembler à des joueurs qui ont trop perdu le ballon et qui ne veulent surtout plus le perdre, plutôt que jouer normalement. Je suis allé voir le coach et je lui ai dit : « Coach, on a besoin de votre langage corporel positif. On regarde vers le banc, et on l’a l’impression que vous venez d’enterrer quelqu’un. C’est démoralisant ».



Il m’a dit : « J’essaie de vous soutenir, si. Je suis sensé faire quoi avec autant de turnovers ? » Je lui ai dit : « Coach, insultez-nous si vous voulez, mais si vous baissez la tête, ça nous tue ». Son énergie a changé après ça, et celle de toute notre équipe avec, et on a gagné.

Publicité




Un recadrage express de la part du All-Star, qui est un des rares joueurs de la ligue à pouvoir se comporter de la sorte envers son coach, avec qui il entretient une grande relation de confiance. D’ailleurs, Steve Kerr a abondé dans son sens lorsqu’il a été interrogé sur le sujet :

J’étais tellement dégoûté par ce qu’on produisait sur le terrain que je n’arrêtais pas de me plaindre, et mon langage corporel n’était pas bon. J’étais un peu embarrassé quand Draymond m’a dit ça. J’étais genre : « Tu sais quoi ? Tu as raison ». Ce n’était pas mon plus grand moment en tant que coach, et c’est bien que Draymond m’ait rappelé que les joueurs avaient besoin de mon énergie aussi ».

Publicité

Se faire gronder en plein match par un des ses joueurs ? Pas un problème pour Steve Kerr, qui considère qu’il a eu tort. Une dynamique plutôt rare en NBA, mais qui a fait ses preuves dans la Baie…

En direct : toute l'actu NBA