Publicité

UFC – Fou de rage, un combattant-star avoue s’être rendu en Irlande pour tabasser McGregor !

Conor McGregor show lors du combat face à Nate Diaz
UFC (DR)

Conor McGregor est le roi incontesté de la provocation à l’UFC, avec quelques unes des punchlines les plus mémorables de l’histoire du sport. Mais un jour, il est allé tellement loin qu’il s’est attiré les foudres d’une star, qui a fait le déplacement en Irlande pour « lui casser la gueule ».

Publicité

Si Conor McGregor est devenu une légende de l’UFC et a démocratisé le MMA dans le monde, ce n’est pas seulement parce qu’il était un grand combattant, spectaculaire au possible. Son statut d’icône des sports de combat, le Notorious le doit aussi à sa science de la provocation, du trash talking et de la promotion. Avec ses tacles appuyés et toujours bien sentis, avec ses blagues et déclarations mémorables, il faisait de ses combats un film à ne pas manquer.

Le problème, c’est que si une grande partie du public adhérait à ce message et à ce divertissement, une autre trouvait cela ridicule. Et quand il a commencé à s’en prendre à Khabib Nurmagomedov, aux Russes et aux musulmans, il s’est forcément fait un bon nombre d’ennemis dans la communauté MMA, et notamment Khamzat Chimaev, nouveau phénomène de l’UFC. Dans une récente interview accordée au journaliste Adam Zubayraev, le « Wolf » a même avoué s’est rendu en Irlande pour détruire le Notorious.

Publicité

Khamzat Chimaev voulait détruire Conor McGregor en Irlande

À l’époque j’étais encore un combattant amateur, ou alors j’avais un bilan de 1 victoire et 0 défaite chez les professionnels. C’est à ce moment que Conor McGregor a commencé à insulter Khabib et Zubaira Tukhugov. Il se ventait aussi d’avoir mis KO un combattant Tchétchène lors d’un sparring. Personne ne me connaissant encore mais j’avais la tête en ébullition. Je vivais en Suède alors je voulais faire le voyage en Irlande, le trouver dans la rue ou à la salle, et le détruire.



Quand je suis arrivé en Irlande, les autorités m’ont arrêté avant de me dire que j’avais le droit de bouger. Mais quand j’ai voulu sortir de l’aéroport, j’ai été stoppé par des hommes en uniforme et ils m’ont dit que je n’avais pas le droit d’être sur le territoire. Je n’ai pas compris car à l’époque mon anglais était mauvais. Ils m’ont conduit au commissariat et m’ont retenu pendant environ 8 heures.

Publicité

Il n’ont même pas ouvert la moindre enquête, j’étais juste dans une cellule à faire des pompes et des abdos. Après plusieurs heures les policiers sont entrés dans la cellule pour me dire que je devais retourner en Suède immédiatement et qu’un avion m’attendait à l’aéroport. Si je suis très honnête, je voulais vraiment lui casser la gueule. Je voulais protéger notre fierté et notre honneur.

Sensation de l’UFC depuis son arrivée dans l’organisation, où il a remporté ses 4 combats en ne prenant que 2 coups au total, preuve d’une folle domination, Khamzat était prêt à en découdre avec le Notorious dès 2018, alors qu’il n’était qu’un amateur ! Il voulait défendre l’honneur des Russes dans le MMA, et sans doute se confronter à ce qui se faisait de mieux dans le monde à l’époque. Il avait déjà une folle confiance en lui, confiance qu’il affiche à chaque passage dans l’octogone.

Publicité

Si Khamzat Chimaev est un monstre que tout le monde redoute aujourd’hui, il n’aurait sans doute pas fait le poids à l’époque face à l’un des meilleurs combattants de la planète. Mais il semblait tout de même déterminé à en découdre.

Conor McGregor Multisports UFC

En direct : toute l'actu NBA