Publicité

NBA – « The Last Dance ? Pas regardé, c’est 10 heures que j’aurais gaspillées »

Michael Jordan en colère
(DR)

Succès en matière d’audiences, The Last Dance n’a toutefois pas réussi à réunir tous les amateurs de basket devant leur écran. Un ancien rival de Michael Jordan se montre par exemple fier de ne pas avoir cédé à la pression populaire !

Publicité

Avec plusieurs records d’audimat cumulés, The Last Dance a justifié la hype immense qui l’entourait sur le plan des chiffres. Chaque semaine, suite à la diffusion de deux nouveaux épisodes du documentaire, ESPN annonçait en effet avec fierté ses résultats d’audience. Il faut dire que la carrière de Michael Jordan, conclue il y a désormais 18 ans, fascine toujours autant la planète NBA.

Pour Rick Mahorn, pas question de voir The Last Dance

Même les anciens rivaux de His Airness, dont Isiah Thomas, ont pris le temps de suivre la trame de la production, cherchant notamment à y découvrir le traitement réservé… aux Pistons. Les Bad Boys, pièces centrales du récit de la série, n’ont toutefois pas tous daigné regarder le show. Rick Mahorn n’a par exemple fait part d’aucun regret à ne pas l’avoir suivi, dans une récente interview accordée à The Universe Galaxy.

Publicité

Eh bien, vous savez, je n’ai pas regardé une seconde de The Last Dance, parce que je vois ça comme 10 heures que j’aurais gaspillées. Donc je regardais L’Homme à la carabine, WE tv, MeTV, tous les vieux programmes. Je regardais aussi les Pierrafeu pour être sûr de rire un bon coup, je passais ma journée autrement devant la télé !



Plutôt qu’une occasion de revoir certaines images dans lesquelles il figurait, l’ancien intérieur de Detroit considérait TLD comme une simple propagande en faveur de Mike.

The Last Dance, je n’ai rien regardé de tout ça. À vrai dire, c’était juste quelque chose pour glorifier un peu Michael Jordan.

Publicité




Ricky n’a cependant jamais été du genre à apprécier le succès de Jordan. Arrivé à Motor City en 1985, le rugueux big man s’est longtemps placé comme l’un des remparts sur le chemin du titre de MJ. Il avait également pour habitude de se chauffer avec les Bulls durant cette période, et avait même été à l’initiative de l’une des nombreuses bagarres qui ont opposé les deux franchises.

Publicité

Qui a dit que le beef entre les Bad Boys et Michael Jordan faisait partie du passé ? Rick Mahorn s’est assuré de le prolonger, en snobant volontairement et fièrement les 10 heures de The Last Dance !

En direct : toute l'actu NBA