Publicité

NBA – Inattendue paix dans le dossier Jokic !

Un ex-Warrior humilie Butler et le Heat pour le cirque Jokic ! NBA
(DR)

Alors que le feuilleton Jokic-Morris a agité la ligue ces derniers jours, le soufflé pourrait enfin commencer à retomber. C’est en tout cas la volonté du leader du vestiaire du Heat, qui n’est que très rarement contredit…

Publicité

Enfin l’apaisement ? C’est bien possible. Plusieurs jours après l’échange de coups de coude entre Markieff Morris et Nikola Jokic, la NBA aimerait bien voir les choses se calmer un peu. Entre l’escalade familiale avec Marcus et les frères du Joker et les sanctions infligées, l’affaire a fait grand bruit dans la sphère basket, et menaçait même d’aller au-delà des simples frontières du port.

Un homme pourrait toutefois siffler la fin de la récréation : Udonis Haslem. Joueur du Heat depuis près deux décennies, le vétéran n’a quasiment plus aucun rôle sur le parquet, mais son impact dans le vestiaire floridien, dont il est le leader, est incontestable. A ce titre, sa prise de parole a forcément attiré l’attention du fait du caractère pacifique de cette dernière.

Publicité

Haslem réhabilite Jokic et calme fortement le jeu

Interrogé par le Miami Herald, Haslem a été clair :

Dans une situation comme ça, l’instinct de réagir et les mâles alpha prennent le dessus. Quelques jours plus tard, une fois la tension retombée, on veut simplement le meilleur pour tout le monde. Je ne crois pas que Jokic soit un mauvais gars. D’ailleurs, je l’aime beaucoup en tant que joueur et en tant que personne. C’est un bon gars. Les émotions ont juste débordé tout le monde.



Avec du recul, j’aurais aimé que les choses se passent différemment. Moi aussi j’ai parfois laissé mon instinct prendre le meilleur, mais je ne pense pas que Jokic soit dirty au ait un mauvais fond. Le seul truc, c’est que moi je n’ai jamais frappé quelqu’un dans le dos, et c’est là où c’était un peu limite. Mais ce n’est pas un mauvais gars, on ne va pas lui en vouloir éternellement : l’heure est venue de passer à autre chose.

Publicité




Des propos pleins de sagesse de la part d’Haslem, et qui sont bienvenus dans un contexte toujours tendus. Pas plus tard que mardi, les frères Jokic et Marcus Morris se sont écharpés sur Twitter, avant que les deux frangins du Joker ne réservent leurs billets pour la prochaine rencontre entre les Nuggets et le Heat. D’ici là, espérons-le, les choses se seront calmées.

De leur côté, les hommes d’Erik Spoelstra ont d’autres chats à fouetter que se perdre dans un conflit finalement sans grande importance. Auteurs d’un bon début de saison, ils doivent continuer leur campagne de « rédemption » après le fiasco de l’an passé, et ne pas laisser de mauvais sentiments venir gripper la machine.

Publicité

Boss du vestiaire de Miami, Udonis Haslem dit stop tout en sagesse et en maturité. Un vrai discours de leader responsable, comme on les aime.

En direct : toute l'actu NBA