Publicité

NBA – « J’ai poussé Allen Iverson à reprendre de la drogue »

Allen Iverson
(DR)

Gros fêtard durant ses années de gloire, Allen Iverson se plaçait également comme un gros consommateur de drogue. Après avoir mis un terme à cette fâcheuse habitude, le légendaire arrière a été contraint de la relancer… par un autre ancien joueur !

Publicité

Meneur, arrière, combo-guard : difficile de le caractériser avec un poste. Le plus simple reste de le qualifier de tueur, voire de légende. Icône de sa génération, et coqueluche des fans de son époque, Allen Iverson a considérablement marqué la NBA de son empreinte durant les années 2000. Polarisant sur les terrains, l’ancien des Sixers s’apparentait beaucoup moins à un exemple loin des parquets.

En parallèle de ses cartons au scoring, The Answer menait en effet une vie de débauche, qui lui a valu de gros soucis financiers par la suite. Il se plaçait en effet comme un habitué des strip-clubs, et avait tendance à y dépenser de grosses sommes, comme le révélait un ancien coéquipier dans une géniale anecdote. En marge de cette passion, il était pour lui habituel de consommer quelques joints durant ses grandes années.

Publicité

Allen Iverson et la « weed Dom Perignon »

Devenu plus responsable au fil du temps, A.I. avait fini par laisser de côté la drogue. Cependant, il s’est dernièrement lancé dans le business… du cannabis, en rejoignant la marque « Viola » de Al Harrington. Pour le convaincre de faire équipe avec lui dans ce projet, ce dernier avoue dans le podcast No Chill with Gilbert Arenas avoir dû répondre à une drôle de requête de la part d’Iverson !



Il y a une chose qu’il faut savoir à propos d’Allen, c’est qu’il avait l’habitude de fumer à l’époque, et qu’il a arrêté ensuite. Je savais que si on voulait se lancer dans ce projet, je devais le pousser à reprendre de la drogue. Il m’a dit, « Si t’arrives à faire en sorte que la weed ait le goût de Dom Perignon, alors je la fumerai. » Donc c’est ce qu’on a cherché à faire.

Publicité




Pour les non-initiés, le Dom Perignon n’est autre qu’un champagne luxueux originaire de France, et visiblement très apprécié par Bubba Chuck. La mission lancée par ce dernier n’avait donc rien de facile, mais a pourtant été relevée par Harrington.

J’étais très sérieux à propos de ça, et ce qu’on a réussi à faire, c’est de trouver la formule génétique, en association avec une entreprise avec laquelle on travaille et qui s’y connait plutôt bien dans le domaine. Donc quand tu l’allumes, t’as littéralement l’impression de boire du champagne.

Voilà donc comment le MVP 2001 a repris goût à la weed, et a pu pleinement s’aventurer dans le milieu avec sa ligne de produits intitulée « Iverson ’96 ». Avis aux amateurs, il faudra forcément se rendre dans l’un des deux points de vente de Californie pour s’en procurer !

Publicité

Allen Iverson souhaitait un cannabis au goût de champagne pour y retoucher ; Al Harrington l’a fait. Le secret d’une association peu commune, appelée à faire des ravages dans le marché !

Allen Iverson Déclarations NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA