Publicité

NBA – L’exploit unique sur une saison que personne n’arrive à piquer à Michael Jordan

La légende NBA des Chicago Bulls, Michael Jordan, a vu l'un des actuels joueurs de la franchise l'imiter en réalisant un gros flu-game
ESPN (DR)

Auteur d’un nombre incalculable de records, Michael Jordan était également capable d’enchainer les exploits sur la durée. Une saison en particulier de l’arrière reste tout simplement intouchable actuellement, personne n’arrivant à l’imiter ! En même temps, la tâche n’est pas loin d’être impossible à reproduire.

Publicité

Difficile de parler de Michael Jordan sans évoquer ses prestations légendaires en attaque, notamment lorsqu’il s’agissait d’enfiler les paniers. C’est simple, l’ancien Chicagoan possède encore aujourd’hui la plus haute moyenne aux points de l’histoire, avec plus de 30 unités par match. De quoi faire une carrière absolument fabuleuse, avec 10 titres de meilleur marqueur ainsi que plus de 30 000 unités inscrites entre 1984 et 2003.

Or, le n°23 n’était pas simplement un scoreur infatigable, car il était au moins tout aussi actif en défense. Féroce compétiteur, MJ ne supportait pas qu’on puisse lui marquer dessus, et il s’était de fait attelé à annihiler toute action de son adversaire direct. Il était donc un véritable stoppeur sur les lignes extérieures, capable d’éteindre le meilleur attaquant adverse à sa guise, notamment en lui piquant des ballons (2.3 interceptions de moyenne en carrière).

Publicité

Michael Jordan, seul joueur à 30 points par rencontre en tant que DPOY

Cette polyvalence des deux cotés du terrain lui permet d’ailleurs d’être dans un club ultra-VIP, en compagnie de Kobe Bryant. Or, il en existe un autre ou Mike est tout bonnement seul au monde, preuve de la difficulté à y parvenir. Pour faire court, il est le seul à avoir réalisé le combo 30 points par match / DPOY. Même une légende absolue des années 90 n’avait pas réussi cela, alors qu’elle est une référence dans le domaine :



Publicité




Michael Jordan est le seul joueur à avoir remporté le titre de joueur défensif de l’année en NBA ET à avoir une moyenne de 30 points sur une saison (35.0 points en 1987-88).

Hakeem Olajuwon est le seul joueur qui s’en approche un tant soit peu (26.1 points en 1992-93, 27.3 points en 1993-94).

Clairement, on atteint là des sommets de performance assez hallucinants, comme si souvent avec Son Altesse. Cela peut d’ailleurs sembler étonnant qu’il n’ait obtenu la distinction qu’à une seule reprise, même si cette dernière était fréquemment décernée aux intérieurs à son époque (Olajuwon l’a par exemple obtenue deux fois). Toutefois, le simple fait d’y être parvenu atteste de la greatness du bonhomme, qui est définitivement l’un des plus grands two-way players de l’histoire.

Publicité

Être Défenseur de l’Année et mettre 30 points par match en une saison ? Il n’y a donc que Michael Jordan pour accomplir pareille prouesse. Rien que ça en dit long sur la difficulté d’y arriver… ainsi que sur le talent de l’ex-Bull.

Michael Jordan NBA 24/24 Stats, records

En direct : toute l'actu NBA