Publicité

NBA – Embrouille entre Evan Fournier et Julius Randle, ils calment le jeu

Evan Fournier en embrouille avec Julius Randle
@WorldWideWob

Malmenés par les Bulls en première mi-temps ce jeudi, les deux leaders offensifs des Knicks Julius Randle et Evan Fournier se sont expliqués sur le parquet avec une certaine véhémence. Heureusement après la rencontre, et une superbe seconde période, ils ont calmé le jeu.

Publicité

Evan Fournier n’est pas du genre à se laisser marcher dessus, que ce soit par ses adversaires ou par ses coéquipiers, il l’a encore montré ce jeudi lors de la rencontre face aux Bulls. À la mi-temps, l’arrière français et Julius Randle se sont expliqués de manière assez véhémente, ce qui a forcément attiré l’attention des journalistes et soulevé quelques questions sur leur entente.

Publicité

Pas d’embrouille, juste de la communication avec Fournier

Il faut dire qu’à ce moment du match les locaux étaient bien mal en point avec un retard de 18 points et de nombreuses incompréhensions dans le jeu. Après la rencontre, Julius Randle a logiquement été questionné sur cette séquence et sur la teneur de cet échange avec le Français. Il s’est montré rassurant et a confirmé que la discussion n’avait rien de personnelle.



J’ai vu quelque chose qui ne m’a pas plu et je ne peux pas le garder pour moi, me frustrer, je dois en parler à mes coéquipiers. Je sais qu’on donne l’impression de se prendre la tête sur le coup, mais une fois dans le vestiaire on a remis les choses à plat. Au final je le soutiens et je le protège quoiqu’il arrive et inversement. Pour moi ces moments sont très importants.

Publicité




On peut avoir des différends entre coéquipiers, mais on doit pouvoir parler et dire ce que l’on pense réellement. La seule chose c’est qu’on doit toujours se dire que nos coéquipiers sont là coûte que coûte. Je pense que c’était un moment où la communication était évidente avec Evan et avec tout le reste de l’équipe.

Pour Julius Randle aucun souci dans cette séquence, il revenait juste sur une action avec Evan Fournier. Et il faut croire que cette discussion a eu du bon pour tout le monde puisque les Knicks sont sortis des vestiaires avec le couteau entre les dents et ont failli s’imposer. L’arrière de l’équipe de France a même été très à son avantage avec un contre monstrueux sur un dunk d’Alex Caruso !

Publicité

Les Knicks sont le genre d’équipe qui a besoin d’extérioriser la frustration pour avancer. C’est ce qu’ont fait Julius Randle et Evan Fournier face aux Bulls, et cette méthode a failli leur apporter la victoire.

En direct : toute l'actu NBA