Publicité

NBA – Evan Fournier réagit à son altercation avec Julius Randle

NBA Evan Fournier revient sur son clash avec Randle
NBA (DR)

Si New York s’est inclinée contre Chicago, c’est bien la grosse embrouille entre Evan Fournier et Julius Randle qui a fait le buzz cette nuit. Interrogé sur l’affaire, le Français a cependant calmé le jeu, donnant sa version des faits. Pour lui, il s’agissait uniquement de régler quelques détails !

Publicité

Assez moyens sur ce début de saison (11-11, 10ᵉ à l’Est), les Knicks auraient bien eu besoin d’un succès contre les Bulls pour se relancer. Malheureusement pour les hommes de Tom Thibodeau, ce ne fut pas le cas avec une défaite 119-115 au bout du compte. La performance des New-Yorkais a surtout laissé à désirer en première mi-temps… au point de pousser à bout Evan Fournier et Julius Randle qui se sont violemment criés dessus à la pause !

Publicité

Evan Fournier : « Je préfère ça plutôt que de rester rancunier »

Une scène assez délirante, et qui n’avait vraiment pas de quoi rassurer les supporters présent au Madison Square Garden. Pourtant, il semblerait que cela ait servi d’électro-choc à l’équipe, qui a enchaîné avec un troisième quart-temps 32-20. Pour ce qui est de l’altercation, Randle a également tenté de calmer le jeu après le match, expliquant qu’il s’agissait simplement d’un échange légèrement échaudé.



De son côté, Fournier a adopté un discours similaire, expliquant fermement qu’il ne subsistait aucune animosité entre lui et son MIP de coéquipier. Aux yeux du Français, s’expliquer franchement dès le coup de sifflet à la pause a au contraire permis à tous de se concentrer sur les axes d’amélioration. More Champagne ajoute de plus qu’il privilégie cette façon d’interagir à celle du silence, conscient des conséquences que cela peut avoir :

Publicité




Je pense que la clé était de communiquer. Je préfère cela plutôt que de ne rien dire et de garder des rancunes et d’autres choses. Ce genre de choses arrive tout le temps et je suis content que cela soit arrivé, car nous avons bien mieux joué dans le troisième quart-temps.

Si cela n’a pas suffi pour l’emporter face au rival de division, la mentalité adoptée par les deux joueurs reste louable. Une saison NBA est longue, alors autant régler les différends le plus vite possible quitte à inquiéter les fans présents lors du match. Maintenant que cela a été réglé, on imagine que ce ne sera plus un sujet de discussion au sein du vestiaire de la Grosse Pomme. À moins que les défaites s’enchaînent…

Publicité

Pas de soucis donc entre Evan Fournier et Julius Randle, on n’a pas du tout assisté à une minicrise du côté des Knicks. En voilà une de bonne nouvelle pour les supporters de la franchise !

En direct : toute l'actu NBA