Publicité

NBA – « Ça aurait dû être lui le nouveau Michael Jordan »

La légende NBA des Chicago Bulls, Michael Jordan, a vu l'un des actuels joueurs de la franchise l'imiter en réalisant un gros flu-game
ESPN (DR)

Certains estiment que Kobe Bryant est le successeur en tout point de Michael Jordan, mais d’autres ont un avis différent sur la question. D’après un ancien joueur, un All-Star des années 2000 aurait dû prendre la place du Bull mais n’y est pas parvenu, à cause de sa mentalité. On aimerait quand même avoir sa carrière !

Publicité

Que ce soit dans le jeu ou le profil physique, Kobe Bryant est certainement ce qui se rapproche le plus de Michael Jordan. Et pourtant, même le Mamba n’a pas réussi à atteindre l’immense aura du sextuple champion, au point où ce dernier est considéré par beaucoup comme le plus grand joueur all-time. À en croire Gilbert Arenas cependant, il y a bien eu un joueur après His Airness qui aurait pu (et dû) prendre la relève…

Comme il l’explique sur le podcast No Chill, l’Agent Zéro estime ainsi que Vince Carter avait tout ce qu’il fallait pour devenir le visage incontesté de la ligue, après l’ex-Chicagoan. Octuple All-Star et auteur de plus de 25 000 points en carrière, le dunkeur fou est certes entré au Hall of Fame, mais on reste loin de ce qu’a pu accomplir Jordan. Au grand dam d’Arenas, qui se montre dithyrambique sur son ancien adversaire :

Publicité

Vince Carter, vrai héritier de Michael Jordan ?



En tant que joueur, Vince était censé être le prochain MJ. C’est le talent qu’il possédait, un talent que l’on pouvait voir à l’œil nu. Mec, il était inarrêtable ! Quand il s’énervait, vous ne pouviez pas contenir Vince Carter. Quand il s’agit simplement du contrôle du corps, le fait que vous ayez tenu plus de 20 ans nous montre à quel point vous étiez doué.

Publicité




Bourré de talent et capable de tenir pas moins de 22 saisons sur les parquets (record NBA), Vinsanity avait effectivement toutes les cartes en main pour réaliser un chef-d’œuvre de carrière. Mais qu’est-ce qui l’a donc empêché d’en faire plus ? C’est simple, selon Hibachi : son approche du basket-ball. Contrairement à l’acharné du travail qu’était le n°23, Air Canada était quant à lui bien plus détendu et ne cherchait pas à systématiquement dominer.

Vince Carter était juste un mec tranquille. Et c’est comme ça qu’il jouait le jeu. C’était l’une de ces choses où l’on pouvait regretter et soutenir, qu’il avait le plus de qualités que la ligue ait jamais vu, que ce soit le tir, le dribble, les sauts à pieds joints, les déplacements en l’air… on peut dire qu’il avait davantage de potentiel que Jordan.

Publicité

Si Carter n’a pas su exploiter tout le potentiel que lui attribue Gilbert Arenas, il s’est tout de même fait une place indélébile dans l’histoire de la ligue. Pour atteindre sa longévité et son niveau hallucinant au dunk, il va falloir sortir le bleu de chauffe !

Déclarations Michael Jordan NBA 24/24 Vince Carter

En direct : toute l'actu NBA