Publicité

NBA – « Michael Jordan est meilleur que LeBron James rien que pour ça »

La superstar NBA des Los Angeles Lakers, LeBron James, a vu l'un de ses coéquipiers trancher dans le débat du GOAT, qui l'oppose à la légende des Chicago Bulls, Michael Jordan
NBA / Elite Sport TV (DR)

Dans l’éternel débat entre LeBron James et Michael Jordan, les arguments commencent à être répétitifs. Tout comme celui selon lequel l’ex-Bull aurait joué dans une ligue plus compétitive… C’est pourtant ce qu’affirme un ancien joueur espérant ainsi clore la discussion autour du GOAT.

Publicité

LeBron James ou Michael Jordan ? Jordan ou LeBron ? C’est la question qui revient sans cesse sur la table, quand on veut nommer le meilleur joueur de l’histoire. Les deux hommes semblent avoir une certaine avance sur la concurrence, mais le débat fait rage entre les deux camps menés par leurs fans. Nombreux sont cependant les ex-joueurs à soutenir le sextuple champion, notamment Al Harrington.

Ancien intérieur des Warriors et des Nuggets, celui-ci est persuadé que His Airness est intouchable, et ce, pour une raison précise : la NBA d’alors était bien plus dure que maintenant. Un argument fréquemment utilisé, mais pour lequel le King n’y peut guère quoi que ce soit. Cela n’empêche pas Harrington d’insister sur ce point, expliquant que l’ailier n’a jamais eu de véritable clash avec un ou plusieurs joueurs au cours de sa carrière :

Publicité

Al Harrington tranche brutalement dans le débat Jordan/LeBron



Michael Jordan a grandi à une époque où tout le monde se détestait. Ils ne s’envoyaient pas en l’air, il n’y avait pas de « potes » à l’intersaison, ni de « Allons dans les clubs l’été pour draguer des filles ». Il n’y avait rien de tout cela. Quand ils jouaient, c’était la guerre. LeBron a dominé une ère où il jouait avec ses petits frères. Ils sont tous ses petits frères, tout le monde. Avec qui il s’est battu ? Avec qui ? Avec quelle star LeBron a-t-il vraiment eu un beef ? Avec quelle équipe ?

Publicité




Il est vrai que lorsqu’on compare les décennies dans lesquelles ils ont respectivement évolué, on peut constater une ambiance « légèrement » différente sur les parquets. Dans les années 80 et 90, MJ était qui plus est l’ennemi public n°1 pour certains adversaires. Demandez aux Bad Boys de Detroit ! Gros trash-talkeur, le n°23 n’hésitait pas non plus à aller se frotter de lui-même à ses opposants. On ne peut pas vraiment dire que le Chosen One en fasse de même de nos jours :

Publicité

Cet argument est-il valable dans le débat du GOAT, étant donné que LeBron n’y peut pas grand-chose ? Il faut rappeler que la ligue a elle-même souhaité ce changement de mentalité, afin de se présenter plus calme et propre aux yeux du grand public. Pas de quoi en faire démordre Al Harrington, cependant.

Déclarations LeBron James Michael Jordan NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA