Publicité

NBA – Devant un Draymond médusé, des sauvageries dites par Larry Bird révélées !

Larry Bird avec les Celtics

Ce n’est pas flagrant à première vue, mais Larry Bird est l’un des plus grands trash-talkers de l’histoire. Sûr de ses capacités, il n’hésitait pas à détruire ses adversaires avec le ballon, mais aussi verbalement. Une nouvelle sauvagerie vient d’être racontée par un Hall of Famer.

Publicité

La NBA des années 90′ était marquée par un style de jeu bien plus physique qu’aujourd’hui, mais aussi et surtout par des rivalités intenses. Contrairement aux superstars actuelles, qui se connaissent toutes et qui sont pour la plupart amies, les meilleurs joueurs de l’époque aimaient se détester. Il suffit de prendre l’exemple de Michael Jordan et d’Isiah Thomas, le leader des Bad Boys de Detroit. Aujourd’hui encore ils ne s’aiment pas et s’échangent des piques.

Et qui dit rivalité dit forcément trash-talking et provocations. Dans la NBA contemporaine, les plus gros écarts verbaux sont sanctionnés par des fautes techniques, ce qui n’était pas nécessairement le cas il y à 30 ans. Le légendaire n°23 des Bulls était par exemple un modèle dans le genre et certaines des histoires à son sujet sont totalement hallucinantes. Il transpirait la confiance, et le faisait savoir à qui voulait l’entendre.

Publicité

Larry Bird meilleur trash-talkeur de l’histoire

Mais le maitre absolu dans le domaine à l’époque ne jouait pas à Chicago, et ce n’était pas non plus Gary Payton, qui a été interrogé à ce sujet par Draymond Green dans sa nouvelle émission « Throwing Bones ». Le Hall of Famer des Sonics a dévoilé le nom du trash-talkeur le plus redoutable de l’histoire selon lui, avec une anecdote sans pitié. La star des Warriors n’en croyait pas ses oreilles.



Draymond Green : Larry Bird trash-talkait vraiment sur le terrain ? Comme nous les noirs ou il était plus soft dans ses propos ?

Gary Payton : Je vais te dire un truc, il pouvait me regarder et dire : « Mon gars, je vais aller prendre ce putain de tir dans un corner, ce sera ton cadeau de Noël. Je vais l’emballer bien comme il faut, et je vais t’exploser la tête avec ». C’est le meilleur de l’histoire au niveau du trash-talking.

Publicité




Si tu regardes bien, quand les plus grands sont interrogés à ce sujet, on parle tous de Larry Bird. C’était un tueur, il pouvait te faire perdre la tête par tous les moyens qu’il voulait. Mais moi j’aime quand on me parle, j’aime qu’on me dise qu’on était avec ma mère hier, je réponds toujours : « j’étais avec la tienne aussi, tu n’as pas remarqué qu’elle est rentrée tard à la maison ? ».

Larry Bird était un sauvage sur le terrain, de nombreux témoignages permettent d’en attester. Par exemple, le jour de la Saint-Valentin 1986, il a étrangement décidé de marquer tous ses points de la main gauche, juste pour faire dégoupiller son défenseur. Résultat ? Il a planté 47 points, dont 20 de sa main faible… Et pour d’autres anecdotes toutes plus sauvages les unes que les autres, vous pouvez consulter ses 10 pires histoires de trash-talking !

Publicité

D’après Gary Payton, Larry Bird était un maitre dans le domaine du trash-talking, peut-être même le meilleur dans l’histoire… Et l’ancien meneur des Sonics sait de quoi il parler, puisqu’il était lui aussi très habile verbalement.

All-Time Déclarations Gary Payton Larry Bird NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA