Publicité

NBA – Le grand fiasco de Michael Jordan pour passer inaperçu

La légende NBA des Chicago Bulls, Michael Jordan, a souvent tenté de passer incognito dans des foules, sans toujours y parvenir avec succès
NBA (DR)

Immédiatement érigé au rang de star à son arrivée en NBA, Michael Jordan a vite dû apprendre à composer avec son immense célébrité. Pendant un temps, il a malgré tout cherché à passer incognito dans des endroits bondés, sans toutefois y parvenir avec succès…

Publicité

À une époque où le championnat NCAA avait peut-être plus la cote auprès des observateurs qu’aujourd’hui, il apparaissait comme l’une des figures les plus importantes du circuit universitaire. Pas étonnant, dès lors, qu’une bonne partie du grand public américain le connaissait déjà à son arrivée en NBA. De par ses prestations avec les Bulls, Michael Jordan s’est quoi qu’il en soit assuré de ne plus pouvoir passé inaperçu dans la vie de tous les jours.

Élu Rookie de l’Année 1985 avec d’affolantes moyennes de 28.2 points, 6.5 rebonds, 5.9 passes et 2.4 interceptions par match, le Young Mike est rapidement devenu incontournable outre-Atlantique. Son exercice 1987-88, le quatrième de son illustre carrière, n’a fait qu’accroitre cette reconnaissance, puisqu’il l’a vu remporter les titres de MVP, de Défenseur de l’Année et de meilleur scoreur de la ligue ! Après ça, difficile de mener un quotidien discret.

Publicité

Le déguisement foireux de Michael Jordan

Sujet d’une interview de Roy Firestone à l’issue de cette fameuse campagne 1988, Jordan a justement évoqué cette incroyable popularité, dont il estimait déjà être en quelque sorte être prisonnier à l’époque. Pour y échapper l’espace de quelques heures, le temps d’un tour dans un centre commercial de Saint-Louis, il a cependant décidé de monter un petit stratagème… pas vraiment concluant !



Publicité




J’avais des lunettes de soleil, j’avais mis ma casquette à l’envers, et je portais mon pantalon un peu bizarrement. Ça a fonctionné pendant environ une heure et quart. Mais il y avait quelques uns de mes coéquipiers avec moi, et c’est ce qui a vendu la mèche. Je marchais avec Brad Sellers qui mesurait 2m15, et quand les gens voient un gars de cette taille, ils se disent qu’il joue au basket. Donc ils ont commencé à me fixer, et ils m’ont reconnu !

Avec un spécimen physique comme pouvait l’être Sellers, 2m13 et 95 kilos, pas facile en effet de passer inaperçu au beau milieu d’une foule. L’accoutrement folklorique de MJ ne lui a donc pas permis d’échapper bien longtemps à sa célébrité, et de prolonger cette petite balade plus longtemps. Cela explique pourquoi His Airness a par la suite dû se résoudre à vivre le plus souvent à l’abri des regards, et à s’isoler.

Publicité

Aujourd’hui reconnaissable entre mille, Michael Jordan l’était encore plus après sa folle saison 1987-88. Quelques accessoires et retouches vestimentaires n’étaient donc pas suffisants pour l’empêcher d’être démasqué, pour son plus grand malheur !

Michael Jordan NBA 24/24 NBA Flashback

En direct : toute l'actu NBA