NBA – Les 32 mois divins de Michael Jordan, jamais vus avant et depuis

La légende NBA des Chicago Bulls, Michael Jordan, a vu l'un des actuels joueurs de la franchise l'imiter en réalisant un gros flu-game
ESPN (DR)

Durant son illustre carrière, Michael Jordan a atteint son apogée sur une période de 32 mois, lors de laquelle il a atomisé le basket comme personne d’autre dans l’histoire. Focus sur ce laps de temps, pilier majeur de la légende de Sa Majesté.

Publicité

Michael Jordan est un homme de records, on ne vous apprendra rien en l’écrivant. Dès son arrivée dans la ligue durant les années 1980, l’arrière frappé du numéro 23 n’a eu de cesse de faire exploser les chiffres, se faisant d’abord surtout remarquer individuellement. On se souvient, par exemple, de ses 63 points en playoffs, ou de sa saison à 37.1 points de moyenne, deux records jamais battus alors qu’ils ont été établis il y a plus de 30 ans.

Dans les années 1990, le chimiste Jordan a trouvé le savant mélange entre prouesses personnelles et osmose collective, et la vague rouge et noir n’a eu de cesse de déferler sur la NBA. Mais des 6 titres gagnés en 8 saisons entre 1991 et 1998, ce sont 32 mois qui apparaissent comme le chef-d’oeuvre ultime de His Airness.

Publicité

Presque 3 ans de domination sans répit… sans rater le moindre match

Tout commence en novembre 1995. Jordan a été battu par Orlando en playoffs quelques semaines après son retour du printemps, et nombreux sont ceux qui le voient fini. Surmotivé, MJ lance une véritable machine de guerre, qui le conduira jusqu’à juin 1998, et son mythique « Last Shot » sur la tête de Bryon Russell pour valider sa 6ème bague. Durant ces 32 mois, voici le bilan du Hall of Famer :



– 3 titres NBA
– 3x MVP des Finales
– 2x MVP
– 2x MVP du All-Star Game
– 3x meilleur marqueur de la ligue
– 3x All-Star
– 3x All NBA First Team
– 3x All NBA First Defensive Team

Aucun match raté sur ces 32 mois.

Publicité

Vous avez bien lu : 246 matchs de saison régulière et 58 matchs de playoffs consécutifs, soit 304 rencontres à plus de 37 minutes de moyenne sur la route de sa rédemption. Comme un symbole, on vous propose de se quitter avec la mixtape ultime de la saison 1995-1996 de Michael Jordan, la plus aboutie de toutes :

Publicité

Trop fort, trop motivé, trop doué, trop tout : Michael Jordan a tutoyé les sommets avec une constance jamais vue à ce niveau dans l’histoire. Un passage féérique de sa carrière, qui restera dans l’histoire pour l’éternité.

Chicago Bulls Michael Jordan NBA 24/24 NBA Flashback

En direct : toute l'actu NBA