NBA – La stat délirante et terrible pour John Wall

Le meneur NBA des Houston Rockets, John Wall, a enflammé la toile avec un tweet viral au sujet de sa situation controversée dans sa franchise
NBA (DR)

Toujours absent des parquets, John Wall est presque porté disparu depuis quelques saisons déjà. Une statistique démontre notamment à quel point son cas est désespérant… Compte tenu du talent du bonhomme, on peut clairement parler de gâchis.

Publicité

À l’instar d’un Ben Simmons, John Wall n’a lui non plus pas encore disputé la moindre rencontre en 2021-22. Le Rocket veut changer de crèmerie, ne souhaitant pas participer à la reconstruction de H-Town. Or, il est pratiquement intransférable à cause de son salaire (40 millions de dollars cette année !), ce pourquoi son coaching staff l’a mis au placard. Désormais, on peut seulement l’apercevoir à l’entraînement, en train d’enchaîner les paniers :

Publicité

John Wall presque entièrement absent depuis 4 ans !

Une situation assez triste pour le meneur, qui était pourtant l’un des meilleurs de la ligue à son poste pendant son passage à Washington. Sa fin de parcours là-bas a cependant ouvert la voie à ce qu’il est aujourd’hui, à savoir une star régulièrement blessée. Au-delà de manquer aux Fusées à cause de sa grève, J-Wall est incapable de rester en bonne santé. Pour vous donner une idée, un internaute a fait un parallèle saisissant avec un joueur à la retraite depuis quelques années… mais qui a davantage joué que lui depuis 4 ans !



Dirk Nowitzki a participé à 128 matchs depuis le début de la saison 2017-2018. Il a pris sa retraite après la fin de la saison 2018-2019. Wall n’a participé qu’à 113 matchs au cours de cette période. Les blessures sont une plaie, mais peut-être est-il temps que Wall raccroche ?

Ah ouais, vu comme ça, c’est assez délirant… mais aussi très inquiétant pour le joueur, dont l’avenir est compromis à cause de cela.

Publicité

En effet, entre son corps fragile et son énorme contrat, il représente non seulement un trop gros risque pour sa propre écurie, mais aussi pour la concurrence qui n’est pas très chaude à l’idée de trader pour lui. Néanmoins, il conserve une certaine cote au sein de la ligue, compte tenu de ce qu’il a montré par le passé. S’il parvenait à se libérer de ses obligations à Houston, des cadors seraient d’ailleurs prêts à l’accueillir d’après Marc Stein :

Les LA Clippers et le Miami Heat font partie des équipes connues pour s’intéresser à John Wall s’il devenait agent libre.

Publicité

Si l’on voulait être mesquin, on pourrait dire que John Wall a davantage de tatouages sur le corps qu’il n’a joué de matchs depuis 2017. C’est dire le drame que représente l’ancien Wizard, pour qui l’avenir dans la ligue s’assombrit de jour en jour. Sauf s’il trouve une recette miracle…

Déclarations Houston Rockets John Wall NBA 24/24 Stats, records

En direct : toute l'actu NBA