NBA – L’énorme missile de Steve Kerr à Draymond Green la saison dernière

Draymond Green fou de rage chez les Warriors
NBA (DR)

Steve Kerr n’est pas du genre à pratiquer la langue de bois, et encore moins avec ses joueurs. Alors la saison dernière, face aux énormes difficultés de Draymond Green, il lui a envoyé un énorme missile sur son niveau de jeu. L’intérieur a dévoilé un échange dingue lors d’une apparition médiatique.

Publicité

Les Warriors sont de retour à leur meilleur niveau pour la première fois depuis 2019, et cela se voit quand on jette un oeil sur le classement de la conférence Ouest. Les Warriors sont deuxièmes, derrière des Suns parfaitement rodés, alors même qu’ils n’ont pas encore pu évoluer avec leur effectif au complet. Depuis le début de la saison, Steve Kerr doit effectivement composer avec des absences majeures.

Déjà, Klay Thompson a mis énormément de temps à revenir à la compétition, et il est encore à la recherche de rythme, quand James Wiseman est toujours sur la touche. Il a d’ailleurs été rejoint par Draymond Green, touché au dos et au mollet, et dont la date de retour est encore totalement floue. Malgré tout, Golden State réussit à enchaîner les victoires, à rester dans les hauteurs du classement, ce qui est bon signe dans la quête du titre.

Publicité

Steve Kerr détruit Draymond Green pour son manque de motivation

Et que les joueurs doivent être heureux de ce retour au premier plan, eux qui ont connu la galère ces dernières années. Dans une récente interview accordée à JJ Redick, Draymond a par exemple raconté toute la frustration de Steve Kerr à son égard lors des deux dernières saisons. Il n’arrivait pas à se motiver pour les matchs les moins importants, ce qui lui a valu de prendre un énorme missile dans les dents.



J’ai bien cru que nos chances de remporter un nouveau titre étaient nulles. 100%. J’ai eu cette impression parce que je ne trouvais pas la motivation ces deux dernières années. Je n’arrivais pas à me chauffer pour les matchs peu importants. Mon meilleur match des deux dernières années était contre Houston pour Noël, c’est le plus grand jour de la saison régulière. Je ressens encore cette rivalité contre les Rockets. On était nuls, mais on devait battre Houston.

Publicité

Je ne pensais pas que c’était fini à cause de mon niveau. Mais avec une équipe aussi mauvaise, je ne pouvais pas me motiver. Un jour Steve Kerr m’a pris à part, il restait quelques matchs à jouer, et il m’a dit droit dans les yeux : « Tu es certainement le pire joueur que j’ai jamais vu dans les matchs qui ne sont pas importants. Tu veux sortir et t’assoir sur le banc en attendant les gros matchs ? »

Steve Kerr a été très honnête avec son intérieur vedette : il n’était pas au niveau contre les petites équipes et dans les petits matchs. Difficile d’en vouloir à Draymond en revanche, lui qui a toujours été habitué aux playoffs et aux Finales. Il doit être particulièrement motivé à l’idée de retrouver les grands moments d’ici quelques mois, et s’il est au niveau attendu, les Warriors seront très dangereux.

Publicité

Draymond Green s’est rapidement habitué à l’excellence des playoffs, il ne pouvait donc pas se motiver quand ses Warriors jouaient une simple place en play-in. Espérons pour son équipe qu’il retrouvera son côté requin au printemps !

En direct : toute l'actu NBA