NBA – Les 5 duos père-fils que LeBron a affrontés dans la ligue !

NBA LeBron a joué contre pères et fils
NBA (DR) / The Volume (DR)

Quand on fait une carrière longue de 19 ans comme celle de LeBron James, on peut parfois vivre des moments assez incongrus. Comme jouer contre le fils de l’un de ses anciens adversaires, par exemple ! Cinq patronymes peuvent notamment être cités, une liste remarquablement longue. On fait le point.

Publicité

Gary Payton et Gary Payton Jr.

Pas vraiment besoin de présenter le patriarche de la famille Payton, qui est l’un des meilleurs meneurs de l’histoire. DPOY en tant que guard dans les années 90, The Glove partage notamment avec LeBron d’avoir gagné une bague à Miami, à 6 ans d’écart (2006 pour GP, 2012 pour le King). Quant à son fiston, c’est l’une des bonnes surprises de la campagne 2021-22 de Golden State, avec une belle activité et surtout de grosses qualités athlétiques. Avec lui, c’est plutôt en attaque que ça se passe !

Publicité

Kenyon Martin et Kenyon Martin Jr.

Finaliste NBA avec les Nets au début des années 2000, l’intérieur bondissant formait un fabuleux duo sur alley-oop avec Jason Kidd. Depuis maintenant un an et demi, c’est au tour de son fils de se montrer sur les parquets, arborant le maillot des Rockets. Moins grand que son paternel, il est en revanche presque aussi athlétique et profite des gènes de la famille pour se faire une belle petite place dans un effectif en reconstruction (8 points et 4 rebonds de moyenne en 2021-22).

Publicité




Gary Trent et Gary Trent Jr.

James et Trent Sr. ont eu brièvement l’occasion de s’affronter, lors de l’exercice 2003-04. Année rookie pour l’ailier tandis que Gary disputait là ses derniers mois dans la grande ligue avant de se retirer. Role player discret, il voit en revanche son fils devenir une véritable pépite à Toronto, après avoir montré de belles choses aux Blazers. Gros shooteur et défenseur plus que correct, c’est typiquement le genre de profils recherchés par tous les contenders.

Publicité

Rick Brunson et Jalen Brunson Jr.

Drafté en début de second tour en sortie de la fac de Villanova, avec qui il est devenu champion NCAA, Brunson Jr. n’a pas mis longtemps avant de se révéler être un steal à Dallas. Avec presque 16 points et 6 passes de moyenne cette année, il devrait attirer du monde pendant l’intersaison 2022, date où il sera libre de tout contrat. Pas la même chose que son père, qui fut un anonyme dans la ligue et qui a connu pas moins de 8 franchises entre 1997 et 2006.

Publicité

Glenn Robinson et Glenn Robinson III

Surnommé « Big Dog » pendant sa carrière, Robinson père était un sacré client de la ligue entre 1995 et 2005. Ailier physique et dure au mal, il a formé un sacré trio aux Bucks avec Sam Cassell et Ray Allen, notamment. Le dernier a d’ailleurs fini par jouer et gagner un titre avec James ! Quant au fiston, troisième du nom, son parcours est un peu plus chaotique : six franchises et sept ans, et une place au bout du banc des Kings actuellement. Un peu moins de talent, aussi…



À présent, on attend impatiemment de savoir si LeBron va basculer de l’autre côté de la barrière. En effet, son fils Bronny pourrait franchir le pas vers la NBA en 2023-24, et l’ailier a d’ores et déjà indiqué qu’il adorerait être alors encore actif. Reste à garder la forme le temps qu’il faudra !

En direct : toute l'actu NBA