John Cena flingué après son tweet sur la guerre Russie-Ukraine

John Cena et Vladimir Poutine
Buzzfeed (DR) / Dmitry Osipenko (CC)

Comme beaucoup de célébrités à travers le monde, John Cena y est allé de son tweet pour commenter l’inquiétante conflit armé qui découle de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Mais le message de la légende de la WWE, quelque peu maladroit, lui est revenu comme un boomerang…

Publicité

Comme beaucoup de célébrités à travers tout le globe, John Cena a commenté la guerre actuelle entre la Russie et l’Ukraine. Mais son tweet, qui a amassé des dizaines de milliers de likes, n’a pas franchement fait l’unanimité…

Si je pouvais invoquer les pouvoirs d’un vrai #Peacemaker (« faiseur de paix », ndlr), je pense que ce serait le moment idéal pour le faire.

Publicité

John Cena critiqué de toutes parts pour son message en pleine guerre

Le problème ? « Peacemaker », c’est le nom de la série HBO dans laquelle John Cena tourne. Le tweet du natif de West Newbury dans le Massachusetts, agrémenté d’un hashtag qui plus est, a donc été vu comme une tentative de faire de la promo sur le gravissime sujet qu’est la guerre. Et forcément, les réactions n’ont pas tardé à se montrer cassantes :

Moment idéal pour mettre un hashtag de ta série et la mettre en trend… Très déplacé, tu ne trouves pas ?



Le monde devient fou et tu penses que c’est le moment approprié pour promouvoir ta série ? 🤦‍♂️

Pourquoi utilises-tu une guerre pour faire la promo d’une série ? On touche le fond…

Publicité

Face au flux incessant de remontrances, John Cena n’a pas répondu immédiatement. Toutefois, un tweet publié ce lundi semble faire office de réponse :

Ayez la patience de comprendre que la plupart d’entre nous cherche simplement à trouver sa place et son but dans un monde très complexe.

Il ne s’agit pas de la première maladresse du « Champ » : il y a un an, le 16-fois champion du monde poids-lourds de la WWE s’était platement excusé auprès de la Chine après avoir décrit Taiwan comme « un pays ».

Publicité

John Cena a peut-être voulu appliquer un vieux précepte du monde du catch, le fameux « controversy creates cash », ou peut-être a-t-il tout simplement été maladroit. Dans tous les cas, ce tweet aux accents promotionnels de l’acteur ne restera pas dans l’histoire comme son plus inspiré…

Multisports

En direct : toute l'actu NBA