UFC – « Il y a un nouveau Dieu de la Guerre en ville, et c’est moi »

Khamzat CHimaev, Ciryl Gane et Kai Kara-France, trois stars de l'UFC
@khamzatchimaev / YouTube (DR) / UFC (DR)

En termes de talent, l’UFC n’a peut-être jamais été aussi fourni qu’actuellement, avec des jeunes terreurs dans toutes les catégories. D’ailleurs, un coéquipier d’Israel Adesanya vient ouvertement de s’approprier le surnom de « Dieu de la Guerre », après une dernière victoire impressionnante.

Publicité

Pour les combattants MMA dans le monde, l’arrivée à l’UFC représente souvent un rêve, l’opportunité ultime de se frotter aux meilleurs adversaires, d’évoluer devant les yeux de millions de téléspectateurs aux quatre coins du globe, et de potentiellement devenir riche et assurer le futur de sa famille. Autant dire que la pression est immense, et pour certains, elle est très difficile à gérer.

En effet, tout le monde n’a pas le talent, la confiance et surtout l’approche sans complexe d’un Khamzat Chimaev par exemple. Le Suédois a pris la division des poids welters d’assaut, avec 4 victoires ultra-convaincantes dans l’octogone et seulement deux coups encaissés. D’ailleurs, s’il s’impose ce samedi face à Gilbert Burns, classé n°2 dans la catégorie, il pourrait bien affronter Kamaru Usman d’ici la fin de l’année pour la ceinture.

Publicité

Kai Kara-France, nouveau Dieu de la Guerre à l’UFC

Et si le chemin a été différent, le Néo-Zélandais Kai Kara-France pourrait connaitre le même destin chez les poids mouches. Après des débuts compliqués, faits de décisions discutables et discutées, le coéquipier d’Israel Adesanya vient d’enchainer deux victoires exceptionnelles par KO, et une par décision unanime face à la terreur Askar Askarov. Ce dernier succès lui a d’ailleurs donné une immense confiance. Il s’est exprimé dans la MMA Hour.



Les deux combats, contre le champion Deiveson Figueiredo ou Brandon Morena, sont parfaits pour moi, même si j’ai une préférence pour Figueiredo. La manière dont il rend les combats excitants grâce à son style, les gens pensent vraiment qu’il mérite son surnom de « dieu de la guerre ». Mais je veux lui montrer qu’il y a plusieurs niveaux en MMA. Il y a un nouveau Dieu de la Guerre en ville, et c’est moi.

Publicité

Kai Kara-France le sait, il s’approche d’un combat pour le titre, et il ne veut pas laisser passer cette opportunité. Il a donc défié ouvertement le champion Deiveson Figueiredo, qui a d’ailleurs répondu positivement à la provocation du Néo-Zélandais. Personne n’aurait pensé cela possible après les débuts tumultueux de « Don’t Blink », mais il a su progresser rapidement, notamment grâce au soutien sans faille de ses amis.

Publicité

Kai Kara-France est sur la pente ascendante, et à 29 ans, il n’a jamais été aussi proche du titre des poids mouches de l’UFC. Il pourrait être le prochain challenger de Deiveson Figueiredo, et il pourra compter sur le soutien total d’Israel Adesanya dans sa préparation.

Multisports UFC

Toute l'actu NBA