NBA – La vidéo virale du précurseur français Alexandre Sarr, 17 ans !

Alexandre Sarr chez Overtime Elite
Views From The O (DR)

Le Français Alexandre Sarr a pris une décision avant-gardiste l’année dernière en décidant de quitter le Real Madrid pour rejoindre un tout nouveau championnat, le Overtime Elite. Et après une première saison aboutie, il s’est fait remarquer sur les réseaux sociaux pour un geste hallucinant pour un garçon de sa taille.

Publicité

Quand on pense à un jeune intérieur français plein de potentiel, le premier nom qui vient en tête est évidemment celui de Victor Wembanyama, qui semble destiné à devenir le n°1 de la Draft 2023. Depuis plusieurs semaines, le pivot de l’ASVEL est sur une autre planète avec des cartons monumentaux, aussi bien en championnat de France qu’en Euroleague. On peut aussi penser à Ismael Kamagaté, qui s’éclate également en Jeep Elite avec le Paris Basket.

Et si on parle des jeunes qui sont déjà Outre-Atlantique, on pense directement à Jaylen Hoard, qui s’est fait remarquer dans la fin de saison sans enjeu du Thunder, avec des statistiques historiques à la Shaquille O’Neal. Toujours à Oklahoma City, Olivier Sarr s’est distingué avec plusieurs gros double-doubles, avant d’être inexplicablement coupé, ce qui a mis les supporters de la franchise hors d’eux. Mais aucun doute, il aura sa place la saison prochaine.

Publicité

Alexandre Sarr place un mouvement à la Kobe Bryant !

Et d’ici quelques années, il pourrait être rejoint par son petit frère Alexandre, ancien du Real Madrid qui évolue aujourd’hui dans la nouvelle ligue Overtime Elite, aux côtés de joueurs comme « Big Jah », le protégé de LeBron James. Le Français s’est d’ailleurs fait remarquer ces derniers jours avec un mouvement tout simplement hallucinant à l’entrainement. Un intérieur de 2m13 ne devrait pas être si mobile, c’est injuste…



Publicité

Alexandre Sarr a des qualités qui sautent aux yeux sur cette séquence. Il est mobile, a une bonne dextérité, et est assez adroit à mi-distance. Avec sa Team Overtime, il a tourné à 16.5 points, 10.1 rebonds, mais surtout 3.5 contres de moyenne pour sa première saison américaine. En fait, seuls deux bémols sont à noter, à savoir son adresse à 3 points (11% de réussite sur 3.5 tentatives par match) et ses 3.5 pertes de balle.

Son frère a évidemment réagi à la séquence :

Publicité

Alexandre Sarr a du talent plein les mains, reste à savoir s’il réussira à progresser chez Overtime Elite, où l’adversité sera bien moins grande qu’en NCAA par exemple. En tout cas, il se fait déjà remarquer par son jeu et ses mouvements.

Buzz High School Les Français (NBA) NBA 24/24 NCAA

Toute l'actu NBA