NBA – Draymond Green salement humilié : « T’es pas beau, t’es même moche »

NBA Draymond Green dans la défaite des Warriors
NBA (DR)

Draymond Green n’hésite jamais à flinguer quelqu’un pour ses propos, mais sa dernière sortie lui est revenue en pleine figure. Sa « victime » a en effet répondu de manière cinglante… et elle n’a pas eu peur de s’en prendre à l’apparence physique du DPOY 2017.

Publicité

Aboyeur invétéré, Draymond Green s’est attiré un nombre impressionnant de détracteurs au fil des années. Du coup, ces derniers sautent sur chaque occasion pour lui glisser un tacle… sauf que le Warrior sait se défendre, comme il l’a prouvé lors de la conférence de presse après le Game 6 face aux Grizzlies. Il a d’ailleurs explicitement nommé la personne qu’il renvoyait à ses études, après que celle-ci l’ait recadré pour son activité offensive :

Publicité

J’ai entendu quelqu’un qui disait que j’avais peu de prendre des tirs. M’associer mon nom et le mot « peur » dans la même phrase… Un gros ogre qui dit que je ne suis pas aussi bon que ce que je dit, c’est n’importe quoi. J’aimerais voir ces gars, qui sont payés pour parler de ce sport, essayer de faire des passes comme moi. Du coup, parfois je dois dire à ces personnes d’aller la fermer. Pour ceux qui n’ont pas compris, je parle de Kendrick Perkins.



Voilà qui est envoyé à la destination du champion 2008, qui s’était montré assez critique envers le Dancing Bear récemment. Or, ce dernier n’a pas hésité une seconde à aller répondre au joueur des Dubs. Perk’ n’a en effet guère apprécié la manière dont Dray l’avait portraituré et il ne s’est pas privé de le faire savoir. Quitte à adopter un discours similaire, il ne s’est pas non plus gêné pour humilier le triple champion quant à son apparence :

Kendrick Perkins dézingue Draymond Green après ses propos

Publicité

D’où tu me traites d’ogre ? Tu racontes n’importe quoi. Ma femme est à mes côtés depuis des années, elle sera la première à te dire le contraire. Je maintiens ce que j’ai dit, tu ne prends pas assez de shoots. Et puis contrairement à ce que tu sembles penser, tu n’est pas beau, mec. Tu es carrément moche !

Une réponse qui ressemble un peu à une bataille de cour d’école, mais l’effet reste tout de même sacrément cinglant à l’encontre du DPOY 2017. À voir ce qu’il va répondre…

Publicité

À l’instar de Draymond Green, Kendrick Perkins n’est pas connu pour rester silencieux face aux critiques. L’ancien des Celtics continue en tout cas d’entretenir le beef entre les deux hommes, qui dure depuis quelque temps déjà.

En direct : toute l'actu NBA