NBA – Mariage inévitable entre John Wall et un cador de l’Ouest ?

NBA John Wall courtisé par les Bucks, Clippers et le Heat
Sports Illustrated (DR)

Disparu de la circulation ces derniers mois, John Wall pourrait malgré tout agiter le marché des agents libres s’il venait à le rejoindre prochainement. Et parmi les favoris pour le récupérer, une top-franchise tiendrait la corde selon un insider !

Publicité

Goran Dragic, Ricky Rubio, Kemba Walker, Dennis Schröder, Rajon Rondo, Frank Ntilikina… et c’est à peu près tout. Le marché des meneurs ne sera certainement pas le plus à surveiller cet été durant la free agency. Les noms qui s’y retrouveront s’accompagnent certes d’un bon standing, mais ne promettent en rien une grosse production immédiate. À ce titre, John Wall y aurait toute sa place.

Arrivé en décembre 2020 aux Rockets, Wall n’y aura évolué que quatre mois avant d’être mis au placard par son équipe. Désormais tournée vers l’avenir, cette dernière ne semble pas prête à réintégrer le vétéran, dont le contrat n’expirera qu’en 2023. Dès lors, un accord autour d’un buyout pourrait être trouvé entre les deux camps, et permettre au quintuple All-Star d’enfin redevenir un joueur NBA.

Publicité

Los Angeles, nouvelle terre d’accueil de John Wall ?

Alors que les discussions autour de cette fameuse libération n’ont pas abouti il y a quelques mois, J-Wall parait davantage enclin à s’entendre avec ses dirigeants cet été. Et malgré son absence de temps de jeu cette saison, ainsi que ses récentes soucis physiques, il conserverait une belle cote dans la ligue. En effet, selon Zach Buckley de Bleacher Report, deux top-teams pourraient lui faire la cour, dont une sans doute plus séduisante à ses yeux !



Si Wall fait l’objet d’un buyout, il rejoindra le marché des free agents non-restreints, et des sources de la ligue ont mentionné les Los Angeles Clippers et le Miami Heat comme de potentiels points de chute pour lui. Les Clippers ont davantage de points d’interrogation au poste de meneur, ce qui pourrait vouloir dire que Wall aurait droit à plus de minutes et d’exposition dans là-bas.

Publicité

Une dernière donnée non-négligeable, sachant les derniers mois frustrants qu’a passés Wall à Houston. Absente depuis plus d’un an des parquets, l’ancienne star des Wizards a très certainement des fourmis dans les jambes, et envie de retrouver un rôle majeur dans une nouvelle équipe. Selon le journaliste US, c’est donc chez les Clippers qu’il aurait le plus de chances de trouver son bonheur.

Il faut dire que les places se font chères à son poste du côté de Miami. Avec l’arrivée l’an dernier de Kyle Lowry, le spot de point guard titulaire a l’air bien verrouillé, tandis que les jeunes Tyler Herro et Gabe Vincent se sont relayés ces derniers mois pour assurer sa rotation. À l’inverse, les Clips ont dû faire avec le seul Reggie Jackson, ce qui laisserait une vraie ouverture pour que Wall s’y impose !

Publicité

Quasiment destiné à quitter les Rockets, John Wall a de quoi saliver devant l’offre que pourraient lui formuler les Clippers. Attention cependant à ne pas exclure dans ce dossier Miami, qui reste une destination alléchante pour n’importe quel free agent !

En direct : toute l'actu NBA