NBA/France – Tony Parker réagit cash au départ de Wembanyama !

Victor Wembanyama et Tony Parker
Fraile / NBA

C’est désormais une certitude : après seulement un an à Lyon, Victor Wembanyama va quitter l’ASVEL. Une nouvelle qui a fait l’effet d’une bombe, et à laquelle le président du club Tony Parker n’a pas tardé à réagir chez nos confrères de L’Equipe. Avec, à l’évidence, une certaine amertume…

Publicité

Lorsqu’il a débarqué à l’ASVEL, Victor Wembanyama rêvait de s’y épanouir et d’y vivre deux ans d’une implacable montée en puissance vers la Draft NBA. Dans les faits, pourtant, les choses ont été bien différentes. Le prodige a en effet choisi de faire ses valises et de quitter le Rhône dès cet été. Si sa destination reste inconnue (Boulogne ? Paris Basket ? G-League ?), Tony Parker a d’ores et déjà réagi au micro de L’Equipe.

Le premier sentiment, le mot qui domine, c’est « dommage ». Franchement, c’est un bon gamin. Il a vraiment une bonne attitude et c’est dommage qu’il ne nous ait pas donné l’opportunité de poursuivre. On était parti sur un projet de deux ans, on avait construit le truc sur deux ans et la saison prochaine, on allait passer à la vitesse supérieure et tout faire pour lui sur l’année 2. En plus, on gagne un titre, lui prend toute l’expérience, ce qui est capital quand tu es un compétiteur. Après, je lui souhaite tout le bonheur du monde. Il réussira de toute façon. Mais c’est vraiment dommage pour nous.

Publicité

Tony Parker ne comprend pas Victor Wembanyama

Derrière cette réponse diplomatique, TP admet ne pas comprendre les motivations du probable futur numéro 1 de la Draft :

Non, moi je ne comprends pas. Mais après, je respecte sa décision. Je ne comprends pas parce que nous, on l’aurait fait jouer 30 minutes par match de toute façon la saison prochaine. C’était le plan, lui donner des responsabilités et qu’il grandisse. C’est ce qu’on lui avait promis. C’est pour cela que je ne comprends pas. Après, s’il pense qu’il aura une meilleure opportunité, à Boulogne-Levallois ou Paris qui sont les rumeurs actuellement, je respecte sa décision.



La légende des Spurs, qui concède que le départ de Wembanyama aura des conséquences financières négatives pour l’ASVEL, entend désormais regarder de l’avant et bâtir son roster sans penser à ce que beaucoup d’observateurs estiment être un échec.

Publicité

Il semble en tout cas clair que la frustration restera présente pendant un long moment dans l’arrière de la tête de TP :

Si on a raté quelque chose avec lui ? Non, pas du tout. Si je reprends les mots de Victor, il a dit que l’on n’avait rien à se reprocher. Le club n’a rien à se reprocher, je n’ai rien à me reprocher. Le club a tout mis en place pour lui. C’est juste qu’au niveau du jeu, il pense pouvoir faire mieux ailleurs. On a juste un goût d’inachevé parce qu’il a été blessé la moitié de la saison. Les dix, quinze matches où il était en forme, il montait en puissance et tu voyais que l’année prochaine, il serait prêt. Dommage…

Publicité

Dommage, c’est effectivement le mot-clé pour Tony Parker, qui aurait aimé pouvoir compter sur sa pépite l’année prochaine. Il n’en sera finalement rien, et c’est bien loin des berges du Rhône et de la Saône que le francilien ira poursuivre son périple, le regard du monde entier braqué sur lui…

NBA 24/24 Tony Parker Victor Wembanyama

En direct : toute l'actu NBA