UFC – Une star balance : « Les gays me regardent comme s’ils voulaient me b*iser »

Conor McGregor et Francis Ngannou avec le sourire
UFC (DR) / Daniel Cormier (DR)

L’UFC c’est des gros combats, des KO’s venus d’ailleurs, mais aussi des déclarations toujours plus loufoques et improbables de la part des stars. Par exemple, un des quelques prétendants à la ceinture d’Israel Adesanya a sorti une tirade hallucinante sur son « amour » pour les hommes homosexuels.

Publicité

Dans le monde du MMA, être un excellent combattant n’est pas automatiquement un passeport vers la gloire. Il vaut évidemment mieux enchaîner les victoires, c’est l’essence même du sport de haut niveau, mais avoir une grosse personnalité peut parfois être plus avantageux qu’une technique irréprochable. Conor McGregor est devenu une légende pour son talent, évidemment, mais aussi pour son charisme hors du commun.

Et si certains personnages font toujours les gros titres à l’UFC, rares sont ceux qui réussissent à associer divertissement de haut niveau et grosses performances dans l’octogone. C’est en ça que se distingue Sean Strickland actuellement, qui est sur une impressionnante série de 5 victoires, et qui prend toujours le temps d’offrir aux journalistes des citations exceptionnelles.

Publicité

Sean Strickland explique pourquoi il « aime les gays »

Juste avant son combat face à Jack Hermansson en février dernier (remporté à la décision), l’Américain s’était par exemple comparé à une prostituée à l’UFC car selon lui, il effectue un travail ingrat que seul une poignée de personnes accepte de faire contre un beau salaire. Et lors de cette même conférence de presse, il s’était également lancé dans un grand discours sur sa relation avec les homosexuels. Ses arguments sont… assez singuliers.



Sean Strickland : Quand je fais des blagues sur les gays, je dois préciser que j’aime énormément les hommes homosexuels. Ils sont géniaux. Les lesbiennes en revanche sont moins sympathiques, elles me détestent. Elles me regardent comme si j’étais l’homme qui leur avait fait du mal. Mais désolé je ne suis pas cet homme, je ne suis pas votre père. Mais les hommes me regardent comme s’ils voulaient me b*iser et je respecte ça.

Publicité

Vous savez ils n’arrêtent pas de me faire des compliments, ils sont toujours là à m’envoyer des messages privés sur Instagram, de temps en temps je reçois même quelques photos de pénis. Je respecte sincèrement leur approche. Donc pour répondre à la question, non je ne suis pas homophobe.

Sean Strickland est considéré comme le « fou » de l’UFC, et cette déclaration ne va pas arranger son cas. Il a beau prétendre aimer les homosexuels, ses propos sur les lesbiennes sont assez osés pour un personnage public comme lui. Ce qu’on ne peut pas lui enlever en revanche, c’est qu’il exprime toujours le fond de sa pensée, quitte à s’attirer les foudres du public, et il assume toujours.

Publicité

Malgré sa récente défaite, Sean Strickland pourrait prétendre à l’avenir à un combat pour le titre, et l’UFC n’aurait pas de mal à vendre ce duel au sommet avec Israel Adesanya tant l’Américain est divertissant devant les médias. Il serait le méchant, et il a tout pour assurer dans ce rôle.

Multisports UFC

En direct : toute l'actu NBA