NBA – Les 3 seules stats que Michael Jordan voulait voir à la fin de ses matchs

NBA Jordan n'effrayait pas Magic et Bird
NBA (DR)

Très importantes dans la ligue depuis la nuit des temps, les fameuses lignes de statistiques peuvent être lues de manières bien différentes. Michael Jordan, lui, avait sa propre approche de la chose. Et comme vous allez le constater, c’était très carré.

Publicité

Ah, la feuille de statistiques. Si importante dans le basket, peut-être trop, elle est utilisée par certains comme instrument référence de mesure d’un bon match ou non, faisant fi des intangibles. Mais au delà des excès qu’elles peuvent engendrer, les stats peuvent aussi se montrer particulièrement utile aux joueurs, qui n’ont pas toujours le temps d’analyser ce qu’ils ont bien fait ou mal fait dans le feu de l’action. Le champion en la matière ? Michael Jordan, évidemment.

La manière spéciale de Michael Jordan d’étudier ses stats

A la différence de bon nombre de joueurs, qui s’enquièrent de leur nombre de points marqués, MJ ne voulait se concentrer que sur trois catégories précises. C’est son entraineur personnel et confident de longue date Tim Grover qui l’a révélé au détour d’une interview :

Publicité

MJ était genre : « Ne me ramène plus jamais cette feuille de stats entière comme ça. Tout ce que je veux, c’est savoir combien j’ai fait de turnovers, combien de lancers francs j’ai ratés, et combien de fautes j’ai commises. Je suis censé mettre des points, je suis censé rendre mes coéquipiers meilleurs, je suis censé prendre des rebonds, faire des passes, obtenir des fautes, défendre, ok. C’est acté, ce n’est pas un sujet.



Montre-moi plutôt les trucs que je ne suis pas censé faire. Je ne suis pas censé rater de lancers francs, je ne suis pas censé perdre des ballons évitables, et je ne suis pas censé commettre des fautes stuipdes. Ce sont les 3 choses dont j’ai besoin de voir les statistiques à l’issue de chaque match, afin de m’améliorer chaque jour dans ces domaines ».

Publicité

Pas de doute : la mentalité de Michael Jordan reste inégalée, et son perfectionnisme également. C’est à ce prix que Sa Majesté a pu atteindre le zénith de son sport, et asseoir sa domination sur la ligue pendant une décennie entière.

Au delà de son cas personnel, plusieurs joueurs pourraient s’inspirer de cette approche du Hall of Famer, qui consiste en substance à ne pas se gargariser de ce que l’on fait bien, mais à avoir le courage et la témérité de travailler sur ce qui doit être amélioré. Un message relayé par de nombreux coachs, mais malheureusement pas toujours appliqué par les joueurs.

Publicité

30 points, 6 rebonds, 6 passes ? Peu importe pour Michael Jordan, qui voulait travailler sur ses lacunes afin de se rapprocher de la perfection. Une mentalité de GOAT, tout simplement.

Michael Jordan NBA 24/24 NBA Flashback

En direct : toute l'actu NBA