NBA – « Moi j’étais un plombier ? Mais qu’est-ce que t’as fait dans ta carrière ?! »

Les supertars NBA Stephen Curry, Nikola Jokic, LeBron James et DeMar DeRozan lors du All-Star Game 2022
NBA (DR)

La guerre des générations est encore bien présente dans le microcosme NBA, puisque les anciens ont du mal à reconnaitre le talent des joueurs actuels, quand ces derniers ne reconnaissent pas l’adversité de l’époque. Dans une interview buzz, la légende Jerry West s’est déchainé.

Publicité

Depuis longtemps les générations de joueurs et de fans s’opposent pour savoir quelle ère de l’histoire de la NBA était la plus forte et la plus dominante. Pour les amoureux des années 90′, rien n’égalera jamais ce mélange de dureté physique, d’intensité et de science du jeu proposé à l’époque. Pour ceux qui sont adeptes des dribbles et du tir longue distance, la NBA n’a jamais été aussi talentueuse qu’aujourd’hui.

Et pour défendre sa paroisse il est toujours bon de trouver des arguments pour détruire les autres périodes. La blague qui revient le plus souvent sur les réseaux sociaux, c’est qu’à l’exception de quelques superstars, les équipes des années 90′ et avant étaient majoritairement composées de « plombiers et de pompiers », ce qui expliquerait la domination sans partage de joueurs comme Bill Russell voire même Michael Jordan.

Publicité

Jerry West détruit JJ Redick pour ses commentaires

Et c’est une blague qui revient même dans les grands médias, puisque JJ Redick s’était moqué de Bob Cousy de cette manière sur le plateau d’ESPN. Des commentaires qui n’ont pas plu du tout au logo Jerry West, qui a décidé de répondre lors d’un passage sur NBA Radio. La légende des Lakers n’a pas pris de pincettes au moment de détruire salement la gâchette.



Le jeu est complètement différent aujourd’hui, les athlètes sont complètement différents… Je connais un peu JJ, je sais que c’est un homme très intelligent, mais qu’est-ce qu’il a fait dans sa carrière ? Qu’est-ce qu’il a fait dans sa vie qui a eu une influence sur les résultats de son équipe ? Il tournait à 12 points par match dans la ligue ? Au bout d’un moment les statistiques doivent compter. Pour moi les joueurs ne sont plus ce qu’ils étaient avant.

Publicité

JJ Redick n’a jamais défendu sur un bon attaquant par exemple. On peut critiquer tout le monde dans ce milieu. Il n’a jamais été un excellent joueur en NBA, il était simplement bon. Il ne doit pas oublier qu’il avait une place dans les équipes simplement parce qu’il savait tirer de loin. Personnellement j’étais un athlète en avance sur mon temps, je sautais haut, j’allais vite, et nous n’avions pas les infrastructures pour développer ses aspects. JJ devrait remercier le ciel pour tout l’argent qu’il a pu se faire…

Jerry West s’est complètement lâché sur JJ Redick, qu’il a plus ou moins qualifié de plombier des temps modernes, puisqu’il n’a aucune qualité athlétique évidente, et aucun autre talent au-dessus de la moyenne si ce n’est son adresse extérieure. Le constat est épicé, mais le logo se devait de défendre son époque face à la nouvelle génération bien trop confiante.

Publicité

La ligue évolue vite et les athlètes sont toujours de plus en plus impressionnants. Mais dans 50 ans, quand la NBA sera remplie de Victor Wembanyama et Chet Holmgren, ce sera JJ Redick qui sera qualifié de plombier par les jeunes générations…

Déclarations Jerry West NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA