WNBA – Face au gouffre, Brittney Griner contre-attaque !

De nouveaux détails viennent d'être partagés concernant l'arrestation en Russie de la star WNBA Brittney Griner
WNBA (DR)

Ça se présente extrêmement mal pour Brittney Griner, qui risque une très longue peine d’emprisonnement en Russie. La joueuse n’a cependant pas baissé les bras, et elle vient de lâcher une très grosse déclaration dans le but de faire basculer son procès.

Publicité

Cela fait maintenant cinq mois que Brittney Griner est incarcérée en Russie, après avoir été accusée de trafic ainsi que de possession de drogue. Un véritable cauchemar qui risque de se prolonger encore bien plus, suite aux derniers développements lors de son procès. La joueuse du Phoenix Mercury a en effet plaidé coupable, et est donc passible d’une peine allant jusqu’à 10 ans de prison. Le tout sans être rapatriée, les discussions entre les gouvernements russes et américains n’avançant pas.

L’espoir d’un miracle est donc infime pour la star des parquets, mais ce n’est pas pour autant qu’elle a arrêté de se battre. Il y a peu, elle avait déjà tenté le tout pour le tout, en contactant directement le président américain Joe Biden. À présent, c’est à son arrestation en elle-même qu’elle a décidé de s’attaquer. Elle clame ainsi que la police aurait baclé le travail suite à son appréhension à l’aéroport, et qu’il y a aurait eu quelques couacs lors des séances au tribunal :

Publicité

Vice de procédure dans le cas Brittney Griner ?



Brittney Griner a témoigné hier que ses droits ne lui avaient PAS été pleinement expliqués lors de son arrestation à Moscou. Elle a également déclaré que l’interprète présent ne traduisait qu’une partie de tout ce qui était dit pendant l’interrogatoire.

Si les propos de la joueuse se confirmaient, alors il y aurait effectivement eu quelques vices de procédures de la part des autorités russes.

Publicité

Du coup, son cas pourrait-il être complètement relancé ? On veut y croire, mais les chances sont minces. Les fans le reconnaissent eux-mêmes, l’argumentaire de Griner peut sembler bancal, car il repose presque entièrement sur ses compétences linguistiques. Si elle se rend régulièrement en Russie pendant l’intersaison depuis quelques années, maîtrise-t-elle suffisamment la langue locale pour pouvoir étayer ses propos ? Il y a de quoi en douter.

Est-ce qu’elle comprend le russe ? Comment pouvait-elle savoir ce qu’ils traduisaient/ne traduisaient pas ?

Publicité

Brittney Griner joue ses dernières cartes, afin de pouvoir ne serait-ce qu’être rapatriée au pays plutôt que de rester enfermée dans une prison russe. Reste à voir si elle sera entendue, mais dans les faits, on a du mal à se montrer optimiste sur cette affaire.

WNBA

En direct : toute l'actu NBA