NBA – Le stratagème des Knicks pour tromper leurs femmes en toute discrétion

La star NBA Derrick Rose utilise peut-être la ruse mise en place par ses prédécesseurs aux New York Knicks pour tromper sa femme
NBA (DR)

De par la notoriété qu’offre la NBA à ses joueurs, ces derniers doivent faire face à de nombreuses tentations, dont celle de l’infidélité. Les Knicks auraient d’ailleurs mis en place une manigance pour ne pas se faire attraper la main dans le sac, qui vient d’être dévoilée !

Publicité

Malik Beasley, Dillon Brooks, ou même LeBron James et Stephen Curry : nombreuses sont les stars NBA à affronter des rumeurs de tromperie depuis quelques mois. Un phénomène qui n’a rien de nouveau, et qui peut provoquer de gros remous dans la vie sentimentale des joueurs impliqués. Parfois, ces rumeurs se révèlent même fondées, et poussent les fautifs à se montrer encore plus vigilants par la suite. Quitte à imaginer certaines ruses dingues.

La technique des Knicks pour couvrir leur infidélité

Ancien titulaire des Knicks, Eddy Curry a lui-même découvert à sa plus grande surprise l’astuce de ses partenaires pour maintenir secrets leurs adultères. Dernier invité du Hoopshype Pocast, l’ex-pivot y a dévoilé sans vergogne les dessous de ce subterfuge, impliquant une grande complicité entre coéquipiers… et l’utilisation bien distincte de deux restaurants new-yorkais :

Publicité

New York, c’était fou. Les histoires de mon passage à Chicago sont marrantes, mais elles sont plutôt innocentes. Les histoires à New York ? Elles pourraient briser des mariages. Pour vous dire, les gars avaient l’habitude d’aller dans les deux enseignes de Philippe Chow. Moi, je me disais que c’était la même cuisine, et qu’en fonction d’où ils se trouvaient dans la ville, ils allaient dans l’un ou l’autre.



Un soir, un de mes coéquipiers était à Philippe, et je m’y trouvais avec mon épouse. Il m’a dit, « Ça va pour ce soir, mais à partir de maintenant, tu ramènes ta maitresse ici et ta femme dans l’autre restaurant. Ça passe cette fois-ci, mais maintenant, si tu reviens ici avec ta femme, tu préviens les gars pour leur faire savoir. »

Pourquoi une telle vigilance ? Curry n’a pas tardé à le découvrir.

Publicité

Il était là, « Si tu reviens ici avec ta femme, fais-le savoir aux autres, comme ça, ils ne se ramènent pas avec leurs copines. » C’était complètement fou pour moi. C’est vraiment une sorte de code ou une méthode pour tromper leurs femmes.

En se pointant avec son épouse dans le mauvais établissement de Philippe Chow, Curry a donc bien failli faire capoter la technique bien rodée de ses équipiers eux aussi mariés.

En effet, ces derniers y donnaient rendez-vous à leurs maitresses, et craignaient d’être découverts dans cette situation par une personne extérieure à ce pacte de vestiaire. Nul ne sait si cette tradition malsaine s’applique toujours aux membres actuels du roster de NY. Si c’est le cas, les hommes de Tom Thibodeau feraient mieux de revoir leur stratégie suite à cette révélation !

Publicité

Adeptes des tromperies, les Knicks des années 2000 avaient élaboré une tactique complexe pour ne pas être pris en flagrant délit. Comme quoi, les systèmes du genre ne se limitent pas simplement aux parquets en NBA !

Buzz NBA 24/24 New York Knicks

En direct : toute l'actu NBA