NBA – Sale nouvelle à l’Ouest, un gros nom déjà sur le carreau !

Les supertars NBA Stephen Curry, Nikola Jokic, LeBron James et DeMar DeRozan lors du All-Star Game 2022
NBA (DR)

Si la saison régulière ne débutera que dans quelques semaines, certaines franchises voient déjà leurs plans être chamboulés par les blessures. Une jeune star va notamment manquer aux siens pour un moment… Pas de chance pour son équipe, ça fait désormais deux gros joueurs à l’infirmerie.

Publicité

On le savait depuis des lustres, le Thunder n’a strictement rien à jouer en cette campagne 2022-23. Disposant d’une ribambelle de choix de draft dans les années à venir, le groupe de Mark Daigneault ne fait clairement pas partie des candidats aux playoffs et l’idée était plutôt de faire progresser les joueurs les plus prometteurs au sein du roster. Chet Holmgren en faisait partie par exemple, mais la sensation au poste de pivot est forfait pour la saison après sa fracture de Lisfranc contractée pendant l’été.

Par chance pour les fans, la pépite des raquettes n’est pas le seul joueur capable de briller dans l’effectif. Auteur de plus de 24 points, 5 rebonds et 5 passes de moyenne en 2021-22, Shai Gilgeous-Alexander peut ainsi prétendre à une sélection au All-Star Game s’il confirme cette année. Sauf que ça commence mal pour lui, d’après Shams Charania. L’intéressé s’est en effet blessé aux ligaments du genou et selon un spécialiste de la médecine sportive, il en a pour près d’un mois et demi d’absence :

Publicité

Shai Gilgeous-Alexander absent 4 à 6 semaines pour OKC

Shai Gilgeous-Alexander de Thunder a une entorse du ligament collatéral tibial gauche de niveau 2 et manquera le début du camp d’entraînement, selon son équipe.



Publicité

La déchirure du ligament collatéral tibial de niveau 2 est une déchirure partielle du ligament (niveau 1 = microscopique, niveau 3 = complet). Les blessures au ligament collatéral tibial nécessitent très rarement une intervention chirurgicale car elles sont uniques en ce qu’elles ont un grand apport sanguin qui leur permet de guérir. Il s’agit généralement d’une convalescence de 4 à 6 semaines.

En clair, la jeune pousse aurait pu composer avec un diagnostic bien plus sévère encore, mais cela reste pour autant une assez mauvaise nouvelle pour la franchise. Car au-delà d’être le meilleur joueur d’OKC, SGA peut également servir de monnaie d’échange, son profil ayant de quoi intéresser la concurrence. S’il montre donc des difficultés à revenir au jeu suite à ce pépin physique, cela pourrait entamer sa cote sur le marché, qui est assez prometteuse.

Publicité

Après Chet Holmgren, c’est maintenant Shai Gilgeous-Alexander qui se retrouve sur le carreau du côté du Thunder. Les fans locaux peuvent s’attendre à une saison très longue, bien que le franchise player devrait faire son retour au jeu début novembre au plus tard.

Blessures, infirmerie NBA 24/24 Oklahoma City Thunder

Toute l'actu NBA