EDF – La FFBB réagit à l’énorme polémique Heurtel et prend une décision radicale !

EDF La fédé réagit à la décision de Thomas Heurtel
FIBA (DR)

Thomas Heurtel se retrouve au coeur de la tempête, après sa décision de poursuivre sa carrière du côté de la Russie malgré le contexte géopolitique actuel. Une réaction de la fédération française de basket-ball ne s’est pas faite attendre, et les grands patrons du ballon orange dans l’Hexagone n’ont pas fait semblant.

Publicité

Il avait été l’un des meilleurs joueurs de l’Équipe de France lors de cet Eurobasket, lâchant notamment de grosses performances dans le money time face à la Turquie et l’Italie en phase éliminatoire. Malheureusement, Thomas Heurtel est en train de passer du statut de héros à celui de méchant dans l’Hexagone… En effet, le meneur des Bleus a déclenché un sacré scandale en décidant de rejoindre le Zénit Saint-Pétersbourg, après une saison compliquée à Madrid.

Le problème, c’est que la fédération française de basket-ball (FFBB) avait clairement annoncé la couleur il y a quelques semaines, à cause du contexte de conflit armé entre la Russie et l’Ukraine : tous les joueurs tricolores qui rallieraient un club russe ou qui signeraient en Biélorussie ne seraient officiellement plus sélectionnables. Surtout, le joueur avait garanti avant le tournoi qu’il n’envisageait pas un tel move… Une réaction était donc attendue de la part des hautes instances, et elle a eu lieu via un communiqué de presse :

Publicité

La FFBB menace Heurtel de le bannir des JO 2024 !



La Fédération Française de BasketBall a appris par Twitter que le club du Zenith Saint Pétersbourg en Russie avait annoncé la signature de Thomas Heurtel, pour un contrat d’un an avec une année supplémentaire optionnelle. Si la FFBB était informée que Thomas Heurtel avait des contacts avec des clubs étrangers, dont russes, à aucun moment celle-ci n’a été informée qu’un contrat avait été signé ou était en cours de signature avec un club russe.

Publicité

Le joueur avait signé l’attestation sur l’honneur, au début du rassemblement de l’Équipe de France, fin juillet, indiquant qu’il n’était pas engagé et qu’il n’envisageait pas de signer avec un club russe ou bélarusse. Si Thomas Heurtel était amené à jouer avec le club du Zénith, cet engagement ne serait pas respecté, le meneur de jeu ne respecterait alors plus les critères de sélection pour les prochaines échéances internationales, incluant les Jeux Olympiques 2024, conformément à la décision prise par le Bureau Fédéral, le 28 juillet dernier.

Difficile de faire plus clair de la part des grands patrons de la balle orange dans l’Hexagone. D’après eux, le guard n’a clairement pas honoré sa parole et l’aurait concrètement « faite à l’envers » à tout le monde, et cela devrait avoir de grosses conséquences pour lui. En l’état, il ne devrait donc plus être en mesure de disputer les Jeux 2024, mais aussi les championnats du monde qui se tiendront un an plus tôt. Un coup dur pour l’EDF, mais les règles sont les règles.

Publicité

N’ayant pas respecté son attestation sur l’honneur signée avant l’Eurobasket, Thomas Heurtel va vraisemblablement en payer le prix fort. La FFBB n’a guère apprécié d’être arnaquée de la sorte, et on peut donc s’attendre à ce que le meneur ne revienne pas de sitôt enfiler le maillot des Bleus.

Les Bleus NBA 24/24

Toute l'actu NBA