NBA – « Ce qui fait que je reste ? Mon salaire »

Les légendes NBA Tony Parker et LeBron James ont eu de quoi se montrer surprises par la récente sortie d'une star de la ligue, qui a justifié la poursuite de sa carrière dans la même franchise par le salaire qu'elle reçoit
NBA (DR)

Dans une époque où la loyauté disparait, en NBA comme dans n’importe quelle autre fédération sportive, rares sont les stars qui s’installent durablement dans une équipe. Une figure de la ligue a pour sa part justifié sa fidélité à sa franchise… par sa paie !

Publicité

Dans le contexte actuel, les Stephen Curry, Damian Lillard ou Bradley Beal s’apparentent à des OVNI. Les histoires d’amour entre joueurs et franchises se raréfient de plus en plus en NBA, ce que déplorent régulièrement les anciennes gloires de la ligue. Les fans, eux, vont souvent avoir tendance à expliquer cette loyauté par les salaires plus importants reçus par les stars en question. L’une d’elles a d’ailleurs utilisé ce motif pour se justifier.

Gregg Popovich repousserait sa retraite… pour l’argent

Alors que les Spurs ont confirmé pour de bon leur reconstruction en se séparant de Dejounte Murray, Gregg Popovich a malgré tout décidé de poursuivre son séjour à la tête du banc de la franchise. À l’aube de sa 27ème saison en tant qu’entraineur de San Antonio, le mythique coach n’a pas cherché à faire dans le romantisme au moment de s’expliquer, ce lundi, et a préféré troller comme il sait si bien le faire :

Publicité

Pop sur les motifs de son retour aux Spurs année après année : « …Mon salaire. »



Bien qu’humoristique, cette sortie continent peut-être une part de vérité. Après tout, malgré les mauvais résultats récents des Spurs, Pop’ se place toujours comme le technicien le mieux rémunéré de la ligue, et de loin, avec ses 11.5 millions de dollars annuels. À 73 ans, il reste quoi qu’il en soit en grande forme lorsqu’il se présente devant les micros, et a gratifié les journalistes d’une autre punchline géniale lors du Media Day :

Publicité

Gregg Popovich a déclaré, « Je ne devrais sûrement pas dire ça »
Il se penche vers le micro.
« Personne ici… »
Pause.
« …ne devrait aller à Vegas et parier sur (les Spurs) dans la course au titre. »

Publicité

Toujours en place sur le banc des Spurs après 26 ans de bons et loyaux services, Gregg Popovich ne serait plus motivé que par le chèque qu’il touche chaque année. Après tout, chaque centime compte pour préparer sa retraite, même dans le Texas !

Déclarations Gregg Popovich NBA 24/24 San Antonio Spurs

Toute l'actu NBA