NBA/France – Humilié par un adversaire, Wembanyama se venge et le dégomme !

Victor Wembanyama face aux Mets
LNB / Fraile

Artisan de la large victoire de Boulogne-Levallois face à Pau (82-59), Victor Wembanyama a connu une première mi-temps difficile, lors de laquelle un adversaire a tenté de lui manquer de respect. La réponse du futur numéro 1 de la Draft a attendu la deuxième mi-temps, mais elle a été d’une grande violence…

Publicité

Une première mi-temps à oublier, voilà comment définir le début de match de Victor Wembanyama face à Pau. Très rapidement gêné par un problème de fautes, le Français a été secoué d’emblée par le colosse Vitalis Chikoko, qui lui a donné de grandes difficultés en défense… et qui s’est montré quelque peu arrogant.

Victor Wembanyama s’est fait jouer 2 fois au poste bas dans le premier quart-temps.

Les deux fois, le joueur offensif (Vitalis Chikoko, ndlr) l’a facilement fait reculer et s’est retrouvé sous le panier pour un tir facile. La deuxième fois, il a même marqué.

Il s’agit d’une grosse zone d’amélioration pour Wembanyama. En plus de la force physique, c’est la technique qui fait défaut.

Publicité

La séquence est effectivement compliquée pour Wembanyama, d’autant que sur la deuxième possession, Chikoko s’est carrément permis de réaliser une célébration « too small » avec sa main, pour indiquer que la taille du francilien ne le gênait pas ! Sur un joueur qui frise les 2m25 sous la toise, et quand on sait que Chikoko ne mesure « que » 2m08, le geste est franchement cocasse, pour ne pas dire humiliant…



La vengeance sans pitié de Victor Wembanyama !

Alors, « too small » ? Vraiment ? La réponse est… non. Lors de la deuxième mi-temps, que Wembz a pu disputer beaucoup plus librement et avec nettement plus d’efficacité, le Français a fait payer à Chikoko son insolence en lui écrasant un poster sur la tête :

Publicité

Clair, net, précis : on appelle ça rendre la monnaie de sa pièce. Au final, outre ce dunk ravageur, Wembanyama a également livré une deuxième mi-temps de grande qualité, lui permettant de frôler le double-double (10 points, 8 rebonds). Cette belle performance ne fera toutefois pas oublier les errances du début de match, qui sont finalement normales pour un joueur aussi jeune.

Rappelons en effet que le Frenchie n’a que 18 ans, et qu’il vit ses premiers matchs en tant qu’option principale. Cette saison sous les ordres de Vincent Collet devrait ainsi faire le plus grand bien à l’ancien de l’ASVEL, qui doit être modelé au mieux avant de s’envoler pour les Etats-Unis et les exigences décuplées de la NBA…

Publicité

Très attendu cette saison, et plus encore après son gros premier match, Victor Wembanyama va devoir encore s’endurcir physiquement et mentalement pour être prêt à relever tous les défis. Une chose est sûre : le prodige a de la ressource, et Vitalis Chikoko, un peu trop insolent, en a fait les frais !

Betclic Elite NBA 24/24 Victor Wembanyama

Toute l'actu NBA