NBA – « Quand je joue contre ces équipes, j’ai la haine et ça se voit »

La superstar NBA des Chicago Bulls, DeMar DeRozan, a envoyé un message de taille au leader des Los Angeles Lakers, LeBron James, après sa démonstration face à lui
NBA (DR)

Pour certains joueurs, il est difficile de cacher leur haine pour des franchises, à l’image de LeBron James avec les Celtics. Le King s’est attaqué publiquement à Boston à plusieurs reprises, un peu comme DeMar DeRozan avec d’autres écuries dont il préfère taire le nom. Néanmoins, l’arrière des Bulls n’a que très peu apprécié le manque de respect de plusieurs dirigeants.

Publicité

La saison régulière débute dans quelques semaines pour les franchises, dans une campagne où il est encore impossible de savoir qui remportera le championnat. Même au sein de la conférence Est, bien malin celui qui peut deviner qui sortira vainqueur, avec les Celtics, les Sixers, le Heat ou encore les Bucks comme favoris à la première place. Attention à ne pas oublier d’autres équipes, à l’instar des Bulls, qui ont gardé une certaine ambition malgré une terrible nouvelle pour Lonzo Ball.

Blessé au genou, l’arrière va être forfait pour de longs mois et ne devrait pas revoir un parquet avant 2023, du moins selon les derniers échos. Un coup dur pour Chicago, qui va devoir plus que jamais se reposer sur les capacités de Zach LaVine et DeMar DeRozan, pour tenter de bouleverser la hiérarchie présente à l’Est. Ça ne devrait pas être un problème pour le second cité, qui s’est longuement confié dans une récente interview auprès de NBC Sports.

Publicité

DeMar DeRozan fou de rage contre certaines équipes

Après quelques saisons aux Spurs, où il n’a pas laissé une grosse impression, DeRozan s’est relancé chez les Bulls avec un exercice digne d’un MVP (27.9 points, 5.2 rebonds et 4.9 passes de moyenne). Le joueur de 33 ans compte bien remettre ça dans quelques semaines, même s’il a avoué être surpris de se retrouver chez les Bulls. Pour rappel, à l’été 2021, les Lakers étaient les favoris pour l’obtenir dans un trade, au point que DeMar se voyait déjà à Los Angeles.



DeMar DeRozan pensait que son contrat avec les Lakers était « pratiquement signé », avant de débarquer chez les Bulls contre 82 millions de dollars sur trois ans.

Quand on voit la saison des Lakers, ce sont plutôt eux qui doivent regretter de ne pas avoir signé DeMar, lui qui a parfaitement rebondi chez les Bulls à la place. Il y a cependant une autre raison pour laquelle l’ancien Raptor n’a pas oublié cette offseason 2021 : le manque de respect de certaines franchises.

Publicité

Toujours dans la même interview, DeRozan déclare que d’autres équipes ont manifesté un intérêt pour lui, au point que quelques dirigeants ont essayé de lui offrir le minimum vétéran (environ 2 millions de dollars) pour le signer :

DeRozan a expliqué qu’une équipe a essayé de le signer en lui offrant simplement le minimum vétéran. « Ça m’a tellement énervé. Et j’ai essayé de faire en sorte que ça se voit. Quand je joue contre certaines franchises, c’est le cas. Car pour moi c’est une vengeance, une vendetta contre quelques équipes, c’est certain. »

Publicité

Proposer le minimum vétéran à DeMar DeRozan ? Oui, c’était une bien mauvaise idée de la part de quelques équipes, qui doivent le regretter aujourd’hui. Tant mieux pour les Bulls qui ont pu en profiter, même si cette campagne 2022/23 s’annonce compliquée sur le papier. Si l’arrière veut faire quelques miracles pour les siens, c’est le moment.

Chicago Bulls Déclarations DeMar DeRozan NBA 24/24

Toute l'actu NBA