NBA – Evan Fournier tranche le débat de la Coupe du Monde au Qatar !

Evan Fournier face aux Lakers
NBA (DR)

Jamais effrayé au moment de prendre position pour une cause qui lui tient à cœur, Evan Fournier a récemment adopté cette posture vis-à-vis du Mondial de football à venir au Qatar. L’arrière français a ainsi relayé un discours qui traduit bien son avis sur le sujet.

Publicité

S’attaquer aux politiques ne lui fait certainement pas peur. Grâce à sa notoriété, Evan Fournier se charge de temps à autre de faire passer de gros messages aux élus français lorsque leurs décisions ne lui conviennent pas. Cela avait déjà été le cas en marge des derniers Jeux olympiques, et s’est de nouveau vérifié à l’approche de la Coupe du monde de football, disputée au Qatar. Suite au boycott entrepris par plusieurs grandes villes de l’Hexagone, le joueur des Knicks a approuvé la tirade prononcée par Laurent Neumann sur le plateau de BFM TV :

Fournier condamne le boycott « hypocrite » du Mondial

Publicité

Est-ce qu’il y a des bonnes raisons de critiquer la Coupe du monde de foot au Qatar ? Oui, il y en a 50, je peux vous faire la liste. Est-ce que le Qatar est une démocratie ? Non. Est-ce que les Droits de l’Homme, les Droits des Femmes, les Droits des Minorités sont respectés ? Non, pas dans nos standards. Est-ce qu’aller organiser la Coupe du monde au Qatar est une aberration écologique ? Oui ! Et pour autant, le boycott, très souvent, ce n’est qu’une posture. Ce qui m’agace, ce qui m’énerve, ce qui me fâche, c’est cette posture du boycott.



Quand je vois la Ville de Paris qui décide de ne pas mettre d’écrans géants ou de fan zones pour critiquer la Coupe du monde, mais qui en revanche, se satisfait parfaitement de voir le Qatar propriétaire du PSG, et de deux des plus grands palaces parisiens qui jouent un vrai rôle dans l’image de Paris à l’étranger, là, ça ne dérange personne. (…) Je me dis qu’il y a une forme d’hypocrisie. Le gaz qatari, ça nous va très bien en période de disette avec le gaz russe. Les 25 millions du Qatar en France qui créent des milliers d’emplois, ça nous va très bien aussi.

Publicité

En revanche, la Coupe du Monde, là, tout à coup, ça pose un problème politique. Au-delà de ça, la Coupe du monde en Russie, personne n’a été gêné par Vladimir Poutine qui donnait le trophée au capitaine de l’équipe de France ! Or, en 2018, Poutine, il avait déjà annexé la Crimée, il avait commis ses méfaits en Syrie et en Tchétchénie, mais on n’a rien dit. Les JO d’Hiver à Pekin, il fallait les boycotter aussi ! Que je sache, la Chine n’est pas une démocratie dans nos standards. Donc d’une certaine façon, le boycott, c’est la mauvaise réponse.

La bonne réponse, c’est d’aller défendre nos idées et les causes qui nous sont chères au Qatar ! Pas ici, pas dans nos salons en pantoufles. Je préfère par exemple au boycott l’attitude d’Amnesty International, qui vient de décider, plutôt que boycotter, de faire pression sur les partenaires de la Coupe du monde pour créer un fonds d’indemnisation pour toutes les familles qui ont un proche qui est mort sur les chantiers au Qatar. C’est bien plus utile, me semble-t-il, que ce que moi, j’appelle une posture.

Publicité

À l’heure où le Mondial au Qatar fait de plus en plus débat sur les plans humanitaire et écologique, Evan Fournier regrette a priori que les métropoles françaises ne réagissent qu’avec un boycott. À voir s’il ira pour sa part jusqu’à ne pas suivre la compétition !

Evan Fournier Les Français (NBA) Multisports NBA 24/24

Toute l'actu NBA