UFC – « Il a tellement peur de perdre qu’il fait tout pour ne pas revenir »

Francis Ngannou, Jon Jones et Conor McGregor, légendes de l'UFC
UFC (DR) / @thenotoriousmma

Quand on est habitué à gagner, l’idée de perdre est forcément terrifiante, surtout dans une organisation comme l’UFC. C’est pour cette raison qu’un immense champion aurait visiblement peur de revenir à la compétition après une longue absence…

Publicité

Il y a un petit truc dans les sports de combat qui peut rajouter du prestige à une carrière, c’est un 0 dans la case « défaites » d’un bilan professionnel. Dans des disciplines aussi exigeantes que la boxe et le MMA par exemple, être invaincu est le signe d’une forte domination, ce qui peut logiquement susciter l’admiration des passionnés.

Mais attention, ce n’est pas toujours un critère très juste pour évaluer une carrière, car il est facile de ne jamais s’incliner quand on affronte des adversaires de seconde zone. À l’inverse, perdre peut aussi avoir des effets bénéfiques pour une légende, puisqu’il faut faire preuve d’un sacré mental pour se relever et retrouver les sommets après un échec. Georges St-Pierre, considéré par beaucoup comme le GOAT de l’UFC, compte par exemple 2 défaites au compteur, idem pour tous les plus grands champions du noble art.

Publicité

Jon Jones trop peureux pour revenir ?

Mais pour l’ancien champion des poids lourds-légers Jan Blachowicz, qui a succédé à Jon Jones dans la catégorie, ce dernier aurait bien trop peur de perdre dans l’octogone pour revenir à la compétition. Si son bilan n’est pas immaculé, la faute à une disqualification en 2009, Jonny Bones n’a jamais été dominé dans l’octogone, et il aimerait visiblement prendre sa retraite ainsi. Face au talent des nouvelles stars de l’UFC, il pourrait donc ne jamais revenir si l’on en croit le Polonais.



Je ne pense pas que Jon Jones va revenir pour combattre à l’UFC. Il a tellement de peur de perdre qu’il fait tout pour ne pas revenir. Il fût-un temps où il dominait totalement la catégorie des poids lourds-légers. Mais après plusieurs années, les meilleurs combattants ont fini par le rattraper et c’était vraiment très difficile pour lui de gagner ses derniers combats.

Publicité

Plus jeune champion de l’histoire de l’UFC, dominant grâce à sa grande polyvalence, Jon Jones s’est montré plus en difficulté sur ses derniers combats. Par exemple, il s’est imposé par décision partagée face à Thiago Santos (UFC 239), alors que ce dernier combattait avec une rupture des ligaments croisés, avant de frôler le KO face à Dominick Reyes (UFC 247). Et clairement, s’il prend un tel enchainement en poids lourds, face à Ngannou notamment, l’Américain pourrait subir sa première vraie défaite. On peut comprendre l’appréhension, même s’il n’en reste pas moins un guerrier d’élite.

Total de combats pour le titre gagnés

Publicité

D’après son ancien rival, Jon Jones aurait peur d’être ridicule à son retour et de perdre, raison pour laquelle il prend son temps. Si cette théorie est difficile à concevoir, il y a forcément une raison derrière cette absence de bientôt 3 ans.

Jon Jones Multisports UFC

Toute l'actu NBA