France – Le prix choc payé par la NBA pour les matchs de Wembanyama !

Victor Wembanyama avec les Metropolitans
NBA (DR)

La hype Victor Wembanyama est assez énorme depuis quelques semaines. Entre ses matchs aboutis en France et ses deux prestations folles à Las Vegas : tout le monde a envie de voir le phénomène sur un parquet. La NBA l’a bien compris en négociant un deal avec la LNB, allant jusqu’à payer un prix dérisoire. Mais cette histoire n’est pas terminée.

Publicité

Victor Wembanyama sera le premier choix de la draft 2023 en NBA. Cela ne fait aucun doute au vu des rapports des scouts, et des 30 franchises NBA qui suivent de près ses performances. L’intérieur des Metropolitans 92 continue de choquer la planète basket, à l’image de sa dernière action folle à 9 mètres du panier. Même la ligue nord-américaine a dû faire le nécessaire pour répondre à cette hype.

La LNB encore critiquée concernant Victor Wembanyama

Afin que les fans outre-Atlantique puissent admirer les prouesses de Wemby, la NBA a négocié un deal avec la LNB pour diffuser les matchs des Mets sur son application. Le site Eurosport, via l’AFP, a justement révélé ce montant et… il est assez faible. Même du côté des Mets, il se dit que le prix payé est assez dérisoire. Surtout quand on voit l’engouement actuel.

Publicité

En France, aux Etats-Unis, le prodige Wembanyama crée une véritable sensation, de quoi agiter les finances. Les « Mets » ont effectué cette demande lors du comité directeur du 4 novembre, dont les membres ont décidé « à l’unanimité de ne pas redistribuer cette contrepartie financière », selon le relevé de décisions. D’après la direction des Mets, jointe mardi par l’AFP, la NBA a versé 137.000 dollars (133.000 euros) pour acheter, fin octobre, tous les matches de championnat cette saison du club qui joue à Levallois-Perret, où évolue Wembanyama, âgé de 18 ans et hautement pressenti pour être le N°1 de la prochaine draft, en juin.



Le premier problème, c’est que cet argent est directement versé à la LNB, et non aux Mets. Ces derniers ont rapidement formulé une demande pour récupérer une partie de cette somme, Wembanyama étant l’un des leurs. Le second, c’est le prix dérisoire payé par la NBA. 137.000 dollars ? On imagine que la ligue était prête à aller beaucoup plus haut pour retransmettre les matchs du phénomène. D’autant que les Mets, avec 7 victoires de suite, sont impressionnants et premiers au classement.

Publicité

Ce qu’il faut retenir, c’est que les Mets ne sont pas contents des négociations :

Figurent également dans le contrat la Leaders Cup, du 17 au 19 février entre les huit meilleures équipes de la phase aller, le All Star Game du 29 décembre et certains matches de la phase finale. La LNB et la NBA ont refusé de divulguer le montant du contrat, qui selon la direction des Metropolitans 92 « aurait pu être plus conséquent ».

« La Ligue semble dans son bon droit au plan juridique », ajoute la direction de Boulogne-Levallois, « surprise de ne pas avoir été sollicitée de manière plus étroite ». « On ne se sent pas très respectés », poursuit-on de même source. » La Ligue a présenté l’achat comme portant sur l’ensemble de l’Élite. Or la NBA ne communique que sur Wembanyama, et son attrait (pour le championnat de France, NDLR) n’est que la conséquence de la semaine que nous avons passée à Las Vegas. Il y a une ambiguïté » argue-t-on du côté du club des Hauts-de-Seine.

Publicité

Que la LNB ne s’y trompe pas, l’intérêt de la NBA est simplement pour Victor Wembanyama, et non pas le reste de la ligue. Il serait donc normal que les Mets récupèrent une part du gâteau. À noter qu’une action en justice n’est pas impossible, surtout si la ligue refuse. Un feuilleton encore loin d’être terminé.

France / Europe Les Français (NBA) NBA 24/24 Victor Wembanyama

Toute l'actu NBA