NBA – Stephen Curry revient sans détour sur la plus grosse polémique de sa carrière !

La superstar NBA des Golden State Warriors, Stephen Curry, choqué par les propos d'un joueur rival concernant sa franchise
NBA (DR)

En près de quinze ans sur les parquets, Stephen Curry a connu une foule d’exploits retentissants mais aussi une décision qui est encore sujet à controverse à ce jour. Le meneur des Warriors est d’ailleurs revenu sur le sujet, dévoilant cash le fond de sa pensée.

Publicité

Le titre de champion NBA glané en 2021-22 par Golden State a dû être très particulier pour Stephen Curry. Non seulement il consacrait les Dubs après trois ans de disette, mais le Chef en a également profité pour être élu MVP des Finales pour la première fois. Une stat étonnante quand on sait qu’il a quatre bagues au doigt… En fait, si les trophées décernés à Kevin Durant en 2017 et 2018 ne souffrent guère de contestation, celui d’Andre Iguodala en 2015 est une autre affaire.

À l’époque, les Warriors viennent de venir à bout des Cavaliers menés par LeBron James et Iggy, qui a défendu sur l’ailier pendant toute la série, se voit récompensé à la place de Curry qui avait pourtant lâché des Finales impressionnantes. Encore aujourd’hui, cette décision de la ligue est très contestée et c’est peu de le dire. Récemment de passage sur le podcast de J.J. Redick, Baby Face a en tout cas confirmé que selon lui, le trophée Bill Russel aurait dû lui revenir cette année-là.

Publicité

Le MVP des Finales en 2015, grand débat autour de Curry

Bien sûr je pense que je méritais le trophée de MVP des Finales en 2015. Quand tu arrives en Finales pour la première fois, tu n’as pas conscience de l’importance du récit, notamment quand ça te concerne, et tu n’en prends conscience que lorsque tu le vis. Ces deux semaines m’ont semblé être une éternité. Du Game 1 où nous remportons le match en prolongation et avec la blessure de Kyrie, en passant par le Game 2 avec l’expérience Dellavedova. Il y a commencé à y avoir un récit sur une rivalité entre nous deux.



Il y avait Bron qui jouait à un niveau dingue, et on va à Cleveland, menés 2-1, et on compare mes stats à d’autres MVP des Finales. Puis on gagne les matchs 4, 5 et 6 et la série et Andre, avec sa défense et sa présence, ainsi que l’ajustement que nous avions fait (Iguodala titularisé à la place d’Andrew Bogut, ndlr) en plein milieu de la série nous avaient permis de passer à un tout autre niveau. Il jouait à un niveau énorme, même si Bron avait des stats dingues, et la puissance du récit peut te distraire de ce qui se passe.

Publicité

Évidemment, j’avais le sentiment que nous n’aurions pas remporté les Finales si je n’avais pas joué comme j’ai joué – extrêmement bien. Nous n’aurions pas remporté les finales si Andre n’avait pas joué comme il l’a fait. Cet ajustement a fonctionné et ça nous a donné un énorme boost, donc nous pensions tous les deux probablement mériter le trophée. Je suis certain que lorsqu’il a entendu son nom être appelé, il était là : « Non, c’est lui le MVP ! » Et si ça avait été moi, ça aurait été la même chose.

Mais ça ne m’a jamais abattu genre : « Je n’aurai plus jamais une autre opportunité » ou « il ne le méritait pas ». Je dirais que c’est une situation qui est vraiment propre à l’expérience aux Warriors. Même quand KD était là, c’était la même discussion, genre : « je peux rentrer chez moi et mettre ma tête sur l’oreiller et me dire : nous n’aurions pas gagné si je n’avais pas fait mon boulot ».

Publicité

En remportant le MVP des Finales en 2021-22, Stephen Curry a rajouté une ligne sur son CV qui aurait dû y figurer depuis sept ans déjà. La légende des Dubs n’en veut évidemment pas à Andre Iguodala et pense même qu’il le méritait tout autant… Cela étant dit, tout le monde s’accordait sur le fait que c’était Baby Face qui aurait dû être récompensé.

Golden State Warriors NBA 24/24 Stephen Curry

Toute l'actu NBA