WNBA – En prison, les terrifiantes conditions inhumaines de Brittney Griner

Brittney Griner lors de son procès en Russie
ABC News (DR)

À chaque fois que le nom de Brittney Griner apparait dans les médias ces dernières semaines, c’est parce que des révélations sur ses conditions de vie en prison choquent les fans. Enfermée en Russie, elle perd petit à petit son statut d’être humain…

Publicité

Depuis le début, le traitement réservé à Brittney Griner en Russie est disproportionné. Oui, elle n’a pas respecté la loi locale en tentant de passer à l’aéroport de Moscou avec de l’huile de cannabis pour sa cigarette électronique dans une valise… Mais est-ce que ce délit justifie réellement une peine de 9 ans de prison dans les établissements les plus sévères du pays ? Sans doute pas.

Mais dans ce contexte géopolitique tendu entre le monde occidental et Vladimir Poutine, la championne olympique représente un pion très important sur l’échiquier du Kremlin. Le gouvernement russe a l’occasion de montrer sa puissance en lui faisant purger la totalité de sa peine, ou alors il peut négocier avec les Américains pour obtenir la libération de plusieurs ressortissants dangereux, comme des marchands d’armes…

Publicité

Brittney Griner face au racisme et à l’homophobie en Russie !

En attendant une possible sortie dans les prochaines semaines, Brittney Griner doit se faire au quotidien dans les camps de travail, et d’après les informations qui sortent dans les médias, elle serait plus proche d’un enfer que d’une vie. TMZ s’est entretenu avec un spécialiste du système pénitentiaire russe, et d’après lui, la légende WNBA devra faire face aux pires sévices.



Brittney Griner va devoir faire face à des conditions de détention atroces pendant sa peine en Russie. Son environnement devrait inclure de l’homophobie, du racisme, et surtout des journées avec 16 heures de travail. D’après Dave Zirin du média « The Nation », les prisonniers de Mordovia, établissement dans lequel est Griner, ne sont pas vraiment considérés comme des humains.

Publicité

Zirin explique que dans cette prison le racisme envers les minorités est quotidien, et surtout l’assistance médicale pour les malades et les blessés est presque nulle. Les prisonniers doivent coudre les uniformes pour les gardes et pour les policiers. En fait, il est même très peu probable qu’elle trouve un lit dans lequel elle pourra rentrer ses 2m03.

Être en prison à l’étranger ne doit pas être facile de base, mais être enfermé dans un tel établissement doit ressembler à un véritable cauchemar. Brittney Griner est séparée de sa famille depuis 9 mois, et elle doit désormais faire face au racisme, à l’homophobie, tout en travaillant 16 heures dans la journée… Mentalement, elle va devoir être solide pour ne pas craquer…

Publicité

Brittney Griner est dans une prison difficile, dans des conditions extrêmes, et elle va devoir faire preuve d’une grande résilience si elle veut tenir le coup. Son lit n’est pas à sa taille, sa condition d’humaine est remise en question… Ces 9 années risquent de la briser.

Buzz NBA 24/24 WNBA

Toute l'actu NBA