NBA – Michael Jordan sans coeur ? L’anecdote qui brise le mythe

La légende NBA des Chicago Bulls, Michael Jordan, a récemment fait l'objet d'une punchline dont l'auteur annonce vouloir racheter la franchise
ESPN (DR)

Connu pour son tempérament féroce et parfois sans pitié, Michael Jordan est-il le tyran que ses détracteurs aiment dénoncer ? Le mystère continue de perdurer autour de cette épineuse question, mais le témoignage d’un joueur star des années 1990 donne un coup de projecteur très intéressant, et loin de l’image parfois renvoyée…

Publicité

Il a été accusé de ruiner la carrière de certains joueurs par ses seules phrases assassines. Il en a frappé d’autres, même ses propres coéquipiers. Oui, Michael Jordan est une personnalité à part, au cerveau optimisé dans un seul but : la victoire. Dans l’histoire de la NBA, aucun autre joueur n’a atteint le même niveau d’obsession que His Airness, à part, peut-être, un certain Kobe Bryant.

Pour autant, MJ est-il un écran vide derrière sa féroce mentalité ? Il semblerait bien que non. D’une part, on ne compte plus le nombre d’oeuvres caritatives auxquelles le mythique numéro 23 des Bulls a contribué récemment, notamment en ouvrant carrément des hôpitaux pour les plus démunis dans sa Caroline du Nord natale. Par ailleurs, Jordan s’est aussi montré altruiste et au grand coeur à de nombreuses reprises. Demandez par exemple à Juwan Howard.

Publicité

La géniale anecdote d’un ancien All-Star sur MJ

Star nationale à la fameuse époque du « Fab Five » de Michigan, l’ancien ailier-fort n’est pas de ceux qui crachent sur MJ. D’ailleurs, celui qui fut champion NBA avec le Heat en 2013 a récemment raconté une anecdote saisissante, qui illustre à merveille ce côté caché mais néanmoins bien présent de Jordan. La scène se déroule lors d’une intersaison des années 1990, à Los Angeles, pendant le tournage de Space Jam :



Je suis allé à Los Angeles pour m’entraîner, et dès le premier jour je suis allé à la salle. MJ avait entendu que je viendrais, et il avait envie qu’on s’entraîne ensemble. Du coup, il m’a proposé une chambre dans sa maison californienne ! J’étais genre : « Vraiment, je ne veux pas faire celui qui impose sa présence ». Il m’a dit : « Non non, tu sais quoi ? Ma femme est pas là, j’ai des pièces de libres, donc reste avec nous. J’apprécie que tu sois venu jusqu’ici pour t’entraîner ».

Publicité

Alors qu’il n’avait pourtant lien particulier avec Michael Jordan, sinon celui d’être joueur NBA comme lui, Howard s’est vu immédiatement proposer une chambre dans la maison de Sa Majesté. On appelle ça avoir le coeur sur la main. Et Howard de conclure :

C’était tellement sympa de la part de MJ de faire ça. Je n’oublierai jamais, jamais ça. J’ai pu m’entraîner avec lui tout l’été… Il est ce genre de gars, vraiment. Il te donnerait son t-shirt s’il le fallait, mais par contre, une fois qu’il est sur le terrain face à toi, il est prêt à tout pour gagner.

Publicité

Derrière sa compétitivité maladive et sa soif de victoires partout et toujours, Michael Jordan avait un côté beaucoup plus humain, et trop souvent oublié. L’anecdote de Juwan Howard est particulièrement éclairante en ce sens, et rappelle que Sa Majesté est aussi, quand il le faut, un mec sympathique prêt à aider les autres. Ceux qui en doutaient encore en sont pour leurs frais !

Michael Jordan NBA 24/24

Toute l'actu NBA