NBA – « Michael Jordan est venu vers moi, je me suis mis en position de combat, il s’est arrêté net »

La légende NBA des Chicago Bulls, Michael Jordan, a souvent tenté de passer incognito dans des foules, sans toujours y parvenir avec succès
NBA (DR)

Avec son aura des plus intimidantes, Michael Jordan ne voyait que peu d’adversaires oser lui tenir tête sur le terrain, et encore moins s’en prendre physiquement à lui. Un surprenant joueur a pourtant réussi à calmer la fureur de His Airness !

Publicité

La plupart du temps, ses seules performances suffisaient à éteindre la flamme qu’entretenaient ses adversaires avant chaque début de match. Lorsque la situation l’imposait, il pouvait éventuellement avoir recours à du trash-talking pour calmer les ardeurs de ses vis-à-vis. Et seulement lorsque ces deux méthodes ne suffisaient pas, Michael Jordan pouvait alors envisager de se lancer dans un défi physique avec eux.

Légèrement fluet à ses débuts, His Airness s’est rapidement étoffé musculairement pour tenir la distance face à des équipes rugueuses telles que les Pistons. Autant dire qu’il ne reculait pas lorsque ses opposants directs tentaient de le déstabiliser en se montrant agressifs envers lui. Quelques têtes brulées y sont malgré tout parvenues, dont certaines plus étonnantes que d’autres.

Publicité

Le méconnu meneur qui a « effrayé » Michael Jordan

Parmi les rivaux avec qui Jordan avait l’habitude de s’écharper, Chris Childs faisait sans doute partie des plus teigneux. Dans une interview accordée à Bally Sports, l’ex-meneur raconte l’un de ses accrochages avec Mike :

J’étais bon ami avec Scottie (Pippen). On avait l’habitude de s’échanger des cigares ou carrément des boites de cigares en fonction de qui gagnait le match.



Cette fois-là, Jordan et moi nous étions disputés un rebond, et il m’a envoyé un coup de coude. Du coup, j’ai récupéré le ballon, et je lui ai jeté dessus. Il est venu à toute vitesse sur moi, je me suis mis en position de combat, et il s’est arrêté net.

Car oui, malgré son « petit » mètre 90, Childs n’était pas du genre à se défiler face à des adversaires plus grands et prestigieux que lui. Un tempérament qu’il conservait loin des parquets, et qui aurait joué des tours à Pip’ :

Publicité

Après le match, je suis sorti du vestiaire, et j’ai vu Scottie, World Wide Wes et Tiger Woods ensemble dans le tunnel. Du coup, j’arrive vers Scottie, je lui donne son cigare, et ils venaient de parier que j’allais serrer la main de Michael. J’étais là, « Vous ne savez pas à qui vous avez à faire ! »

Pour les plus curieux, vous pouvez retrouver ci-dessous le fameux accrochage entre MJ et l’ancien des Knicks, à peine romancé par ce dernier :

Publicité

Au lieu de se montrer intimidé par Michael Jordan, Chris Childs était au contraire celui qui dominait leur guerre mentale sur le parquet. Malheureusement pour lui et pour les Knicks, cette effronterie lui avait à l’époque coûté… une exclusion !

Déclarations Michael Jordan NBA 24/24

Toute l'actu NBA