France – Malade, Victor Wembanyama se foire : les Mets totalement humiliés !

Victor Wembanyama avec les Metropolitans
NBA (DR)

Alors que les Mets pensaient enchaîner et conforter leur place en tête du championnat, Victor Wembanyama et ses coéquipiers sont tombés de très haut à Roanne (102-77). L’écart est même monté jusqu’à près de 30 points, dans un match où Wemby, diminué, ne s’est pas montré sous son meilleur jour. Un soir à oublier.

Publicité

La série a pris fin, et de manière brutale. Alors qu’ils restaient sur 9 victoires de suite, les Mets ont sombré dans la Loire face à une équipe de Roanne très inspirée. Même Victor Wembanyama, qui avait atteint la barre des 30 points lors de chacun de ses 4 derniers matchs, n’a pas réussi à peser sur la rencontre comme il l’aurait souhaité. Malade et diminué, Wemby n’est pas apparu dans son assiette dès le début de rencontre.

Absent au rebond à l’image de son équipe, rapidement envoyé sur le banc pour 2 fautes personnelles, et constamment bougé par Silvio de Sousa dans la peinture, le futur numéro 1 de la Draft n’a pas eu son rayonnement actuel. Preuve d’un soir où rien ne va : le fameux tir sur une jambe, nouvelle spécialité du francilien, n’a pas fait mouche.

Publicité

Victor Wembanyama malade et impuissant, les Nets déglingués

Sous les yeux d’un Vincent Collet souvent agacé, Wemby a tout de même eu quelques fulgurances, évidemment. L’ancien de l’ASVEL a rendu une copie finale de 15 points, 3 contres, 6 rebonds et 2 passes en 30 minutes sur le parquet. Particulièrement en verve au retour des vestiaires, le joueur de 18 ans a donné quelques sueurs froides aux spectateurs de la Vacheresse, la preuve :



Publicité

Mais au delà des chiffres, bien plus faibles que lors de ses sorties précédentes, c’est dans l’impression visuelle et le comportement que Wembanyama était un cran en dessous. Auteur d’une faute antisportive bête et de pertes de balle douteuses, le Français n’a jamais vraiment semblé en mesure de répondre à l’impact physique adverse. Et dans un soir où son tir extérieur ne tombait pas dedans (1/5 à 3 points, ndlr), la défaite semblait être la seule issue.

De leur côté, les Roannais ont livré un match héroïque devant leurs spectateurs. En feu, Kyle Foster a planté 22 pions, bien secondé par les 17 unités de Ronald March et les 16 points de Stefan Moody. Meilleurs dans tous les compartiments du jeu ou presque, et notamment au rebond où ils ont martyrisé les Mets, les hommes de Jean-Denys Choulet peuvent être fiers d’eux.

Publicité

Sale soirée pour Victor Wembanyama et les Mets, qui connaissent un brutal retour sur terre après leur série de victoires. Après l’alerte dans la victoire face à Fos-sur-Mer, une réaction est attendu dès dimanche dans un choc très attendu face à Monaco.

Betclic Elite Victor Wembanyama

Toute l'actu NBA