NBA – Terrible accusation contre Rudy Gobert !

La star NBA française des Minnesota Timberwolves, Rudy Gobert, s'est enfin exprimée sur son gros écart de conduite signé face au Thunder d'Oklahoma City
NBA (DR)

En nette difficulté depuis son retour de blessure, Rudy Gobert a cristallisé l’agacement des fans des Wolves lors de la défaite face au Heat, ce lundi. Les journalistes ne se sont d’ailleurs pas montrés beaucoup plus cléments envers lui dans les médias !

Publicité

Tandis que son équipe avait retrouvé des couleurs en son absence, il espérait sans doute pouvoir surfer sur cette vague pour regagner des points dans l’environnement de la franchise. C’est malheureusement tout le contraire qui se produit. Avec trois défaites en autant de rencontres, le retour de Rudy Gobert aux Timberwolves fait grincer des dents dans le Minnesota. Encore plus après le revers concédé face au Heat, ce lundi.

Le dramatique sous-entendu d’un insider sur Gobert

Maintenu dans le cinq de départ par Chris Finch pour le déplacement à Miami, Gobert n’a pas vraiment rendu à son coach la confiance qui lui a été accordée. Maillon faible des Wolves, le Français a même été sanctionné en fin de partie, incapable de museler le méconnu Orlando Robinson. Au moment de revenir sur cet affreux scénario, Jon Krawczynski n’a donc pas fait dans la demi-mesure dans les colonnes de The Athletic :

Publicité



Après avoir regardé Gobert se faire surclasser par un pivot rookie sous contrat two-way… les Timberwolves doivent se demander si le Gobert qu’ils ont obtenu par le biais du trade avec le Jazz ne serait pas l’ombre du joueur qui représentait une immense force à Utah pendant tant d’années…

Une manière à peine détournée de s’interroger sur l’éventuel déclin du pivot tricolore.

Publicité

À seulement 30 ans, Gobzilla devrait au contraire se trouver dans les meilleures années de sa carrière, et rayonner dans les rangs de Minneapolis. Il faut cependant croire que son passif au Jazz ne lui permet plus de se cacher derrière ses prestations poussives, et encore moins derrière celle livrée face à son adversaire direct sorti de nulle part :

Qui aurait pu penser que Orlando Robinson serait celui qui acterait l’effondrement de Rudy Gobert

Publicité

Après 29 matchs passés à alterner entre le bon et le moins bon avec les Timberwolves, Rudy Gobert déclenche déjà de grosses remises en question sur la suite de sa carrière. La Stifle Tower va donc vite devoir se reprendre pour y mettre un terme !

Les Français (NBA) Minnesota Timberwolves NBA 24/24 Rudy Gobert

Toute l'actu NBA