NBA – « Tony Parker, Fournier, Boris Diaw… Ils ont tous joué là-bas et on comprend pourquoi »

Le message de Parker pour Evan Fournier
NBA (DR) / @NBAextra

Véritables stars du basket français, Evan Fournier, Tony Parker ou encore Boris Diaw ont tous un point commun en plus d’avoir été coéquipiers en sélection. Ils ont également fréquenté la même institution avant de rallier la NBA, et cette dernière a d’ailleurs été couverte de louanges par un célèbre journaliste US il y a peu.

Publicité

Pour le moment, les États-Unis restent évidemment la meilleure nation de basket-ball au monde. Mais le reste des pays refont peu à peu leur retard sur Team USA, à commencer par la France. Les Bleus ont battu Kevin Durant & co. à deux reprises en compétition officielle entre 2019 et 2021 et leur effectif pour les JO 2024 pourrait être terrifiant, avec une raquette potentiellement composée de Rudy Gobert, Joel Embiid et Victor Wembanyama.

Le pivot de Boulogne-Levallois est d’ailleurs le symbole même de la jeunesse française dans le domaine de la balle orange, lui qui est attendu comme le prochain first pick de la draft et que beaucoup de stars NBA ont d’ores et déjà adoubés. Il n’est cependant pas la seule pépite tricolore à surveiller, on peut également citer des joueurs comme Juhann Begarin ou encore Hugo Besson et Ousmane Dieng, ce dernier évoluant dans la grande ligue avec le Thunder.

Publicité

L’INSEP saluée par un spécialiste US de la draft

En clair, la nouvelle génération de basketteurs issus de l’Hexagone est prometteuse et le passage de flambeau avec celle menée par Gobert et Evan Fournier ne soulève pas trop d’inquiétudes. Surtout qu’à l’instar de certains de leurs aînés, nombreux sont ceux à être passés par le centre de formation de l’INSEP, réputé pour ses qualités en formation. Analyste draft pour ESPN, Jonathan Givony a d’ailleurs couvert d’éloges l’institution il y a peu :



Publicité

J’ai passé la journée à l’Académie INSEP à Paris à regarder certains des meilleurs jeunes européens de 13 à 17 ans s’entraîner dans un environnement hautement compétitif. Il est facile de comprendre pourquoi Tony Parker, Boris Diaw, Evan Fournier et récemment Ousmane Dieng, Rayan Rupert et d’autres joueurs français d’élite ont joué ici.

Précisons que Givony est une véritable référence dans le monde de la draft aux US, ce qui donne d’autant plus de poids à ses paroles aux yeux du public américain. Les spécialistes du Nouveau Continent l’ont bien compris, on ne chôme pas en France afin de hisser l’équipe nationale au sommet dans les années qui viennent. Mieux vaudrait donc ne pas prendre l’EDF à la légère, malgré le réservoir intarissable de Team USA. Sa 7e place au Mondial 2019 l’a prouvé, la moindre erreur peut coûter cher.

Publicité

Quand un ponte de la draft comme Jonathan Givony tient de tels propos sur l’INSEP, cette dernière peut se montrer fière du travail accompli jusqu’à présent. Reste désormais à continuer sur cette lancée, afin de faire émerger toujours plus de talentueux joueurs français.

Déclarations Evan Fournier Les Français (NBA) NBA 24/24 Tony Parker

Toute l'actu NBA