Publicité

NBA : Nate Wolters vers les Lakers ?

Coupé par les Bucks de Milwaukee pour faire de la place dans l’optique de recruter Kenyon Martin, le jeune meneur de 23 ans, Nate Wolters, se retrouve donc sans équipe. Mais les Lakers, qui réalisent une saison difficile, pourrait le récupérer pour apporter de la profondeur au poste de meneur.

Depuis le départ de Kendall Marshall, les Lakers n’ont pas de véritable meneur. En effet, l’ancien meneur angelino (qui joue aujourd’hui à… Milwaukee) tournait à 8,8 passes par match et distribuait le jeu des Lakers. Certes, c’était sous D’Antoni et son style de jeu en run and gun, qui, on le sait tous, a tendance à gonfler les statistiques offensives des joueurs.

Cette saison, le roster de la franchise californienne compte 3 meneurs (sans compter Steve Nash) : Jeremy Lin, Ronnie Price et Jordan Clarkson. Le premier, toujours cité parmi le Top 10 des meneurs à l’Ouest dans les votes All-Star (merci au milliard de chinois pour doper les votes !) est à des années-lumières de son niveau à l’époque de Linsanity mais affiche des moyennes convenables de 11 points, 4,5 passes et 3 rebonds par match en 26 minutes de jeu. Toutefois, c’est en deçà de ses moyennes en carrière. Quant au second, vétéran (31 ans) en NBA, habitué à occuper le rôle de tourneur de serviette dans le fond du banc tourne cette saison à 5,6 points à 37%, 4 passes et 2 rebonds en 22 minutes, alors qu’il joue en moyenne que 12 minutes dans sa carrière. Puis, le dernier, drafté dans la fin du second tour cette saison, dispute ainsi sa première année en NBA et se voit permettre quelques entrées en jeu, comme lors du derby contre les Clippers, où le rookie avait inscrit 14 points en 20 minutes. Mais globalement, il cumule des stats de 5 points, 1,5 rebonds et 0,7 passes en 12 minutes de jeu.

Il est évident que les Lakers cherchent un joueur centré sur le jeu de passes et capable d’apporter un réel impact en sortie de banc. Et il semblerait que Nate Wolters serait la cible idéale. Son salaire n’est pas élevé du tout et il aura montré de belles choses la saison dernière, tournant à 7,2 points et 3,2 rebonds par match en une vingtaine de minutes de jeu. Cette saison, l’ancien meneur de South Dakota State n’a pas beaucoup joué et a subi une blessure qui l’a tenu éloigné des terrains pendant un bon moment. Jason Kidd ne comptant pas sur lui, il a été coupé le 9 janvier dernier. Les Lakers vont-ils sauter sur l’occasion ?

Franchises Free agents, free agency NBA 24/24

Feed NBA 24/24